rocbo menu

BROWNING Tod

cinéaste américain (Louisville 1882 - Santa Monica 1962)

Jeune, Tod Browning gagne sa vie dans les baraques foraines et les cirques. Acteur de théâtre, de cinéma, il devient assistant de D. W. Griffith pour Intolérance.Il aborde ensuite le court métrage comme réalisateur et passe au long métrage en 1917 en coréalisant avec Wilfred Lucas jim Bludso. Dès 1919, il rencontre Lon Chaney, ils tourneront dix films ensemble.

La bizarrerie de son monde s'affirme dans le Club des Trois (1925) qui se déroule dans le milieu des baraques foraines. Relativité de la morale, normalité, bon sens sont ses thèmes de prédilection. Même la difformité physique peut n'être qu'une apparence. Dans l'Oiseau noir, le méchant-sain-de-corps et le gentil-difforme ne font qu'un. Une balle perdue transformera la supercherie en infirmité réelle.

Lon Chaney était pour Browning un instrument de rêve :

«Lorsque je travaille à un sujet pour Lon Chaney, je ne pense jamais à l'intrigue. Celle-ci s'inscrit d'elle-même lorsque j'ai conçu les personnages. The Unknown me vint simplement du fait que j'avais eu l'idée d'un homme sans bras. Pour la Route de Mandalay, I'idée de départ est simplement celle d'un homme si effroyablement laid qu'il a honte de se montrer à sa propre fille. On peut de cette façon concevoir n'importe quelle histoire.»

Après Dracula (1931), Tod Browning tourne en 1932 La Monstrueuse Parade (Freaks), aboutissement d'une oeuvre dont la charpente est constitué des dix films interprétés par Lon Chaney.

Avec les Poupées du diable (1936), film fantastico-féerique, Browning affronte des acteurs à sa démesure.
Lionel Barrymore en vieille dame meurtrière et Rafaella Ottiano en fée Carabosse.

Les surréalistes admirèrent les fantastiques inventions de cet «Edgar Poe du cinéma». Créateur du film d'horreur américain, son oeuvre reste l'une des plus insolites.

 

prec

home

suivant

filmographie

photos

presse

biblio

liens