rocbo menu
LES WEEK-ENDS DE NÉRON
STEFANO STENO
1956
FRANCE

Durée : 1H30
Interprétation : Alberto Sordi (Néron), Brigitte Bardot (Poppea), Vittorio de Sica (Sénèque), Gloria Swanson (Agrippina), Mino Doro (Corbulone), Mario Mazza (Segimanius), Giorgia Moll (Lydia).

L'empereur Néron a une idée fixe : être reconnu comme un grand artiste lyrique. Mais le cruel empereur chante vraiment comme... une casserole. Dans le palais impérial, les complots vont bon train. Et les tentatives d'assassinat se multiplient entre Néron, son épouse Poppée, sa mère Agrippine et son conseiller Sénèque. Néron tente de tuer sa mère.

Agrippine tente de tuer Sénèque et Poppée. Et ceux-ci ne sont pas en reste : mettant des vipères dans son lit, lui donnant du poison à boire, tentant de couler le bateau sur lequel elle voyage... Mais à chaque fois, elle ressurgit de l'enfer, plus vivante et maléfique que jamais.

Mais Poppée, Sénèque et Agrippine décident de faire front commun pour empêcher Néron de chanter. Ce dernier le prend très mal. Blessé dans son orgueil, il décide de faire passer à Agrippine le goût du pouvoir, à Sénèque celui de la réthorique et à Poppée celui des bains au lait d'ânesse. Il décide d'étendre sa colère à sa ville de Rome qu'il est bien décidé à rendre... tout feu tout flammes.

Néron n'a qu'une idée en tête : assassiner sa mère. Poppée l'incite à faire de la musique, plutôt que de la politique... Ça adoucit les moeurs ! Même si le scénario s'inspire très librement des récits de Tacite et Suétone, on est en pleine parodie... Une parodie historique exquise, servie par une distribution internationale impressionnante. D'une jeune débutante nommée Bardot (ce film a été tourné avant la période Vadim) - à une Gloria Swanson, encore tout auréolée de sa perfomance dans Sunset Boulevard. Extraordinaire dans son jeu outrancié, sa garde-robe kitch et ses mimiques maléfiques.  

prec home suivant biblio liens
LOGO SPIP Réalisé sous Spip Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net
Déclaré à la CNIL sous le n°1153442