rocbo menu


Le père Sébastien Truchet








Le père Sébastien Truchet est connu comme mathématicien, comme hydraulicien (cf les canaux français), comme l'inventeur, entre autre, d'une machine pour transplanter des arbres adultes (cf le parc du château de Versailles). Il est aussi l'inventeur du point typographique et est un des géniteurs du Romain du roi.

Le Romain du roi (aussi appelé Grandjean)

Commissionnée par le roi Louis XIV en 1692 pour être utilisée par l’Imprimerie royale. Trois membres de la Commission Billon (Truchet, Jaugeon et Des Billettes) se lancent aussi dans la conception « de nouvelles lettres françaises, que l'on a tâché de rendre les plus agréables à l'œil qu'il fût possible. » Ces caractères rompent avec la tradition du Garamond, ce sont des caractères influencés par l'idée que « l'imprimerie n'est pas une branche de l'écriture mais de la gravure ». Ce qu'ont produit ces trois académiciens, ce sont ces caractères des planches gravées par Simoneau du Romain du roi et que Grandjean utilisera pour faire les poinçons des caractères. Bien qu'attribué à Jaugeon (seul membre de la commission de culture typographique), ce caractère doit beaucoup à l'apport de Truchet. D'ailleurs les manuscrits conservés sont tous de la main de Truchet.
À part la présence de minuscules et son axe vertical, le romain proposé par Truchet n'est pas fondamentalement différent dans sa conception géométrique des caractères de Tory. Le O du Romain du roi est construit exactement comme le O de Tory ; le contour intérieur, par exemple, est tracé à l'aide de quatre arcs de cercles. Mais la grande nouveauté est l'utilisation d'une grille qui permet de placer rigoureusement les œils des lettres par rapport à la ligne de base et à la surface du caractère. Par ailleurs, Truchet distingue cinq classes de caractères selon qu'il s'agit de capitales, lettrines, etc. Enfin, outre ces dessins, Truchet fournit ce qu'on appellerait aujourd'hui une FM (font metric) : liste des divers paramètres (talus, chasse, etc.) caractérisant les dimensions des lettres d'une police.
Truchet invente aussi quelque chose de nouveau : le concept de caractère « penché » : jusqu'alors on connaissait les caractères droits ou romains et les caractères italiques, un italique n'étant pas obtenu en «penchant» un romain. Le principe qu'applique Truchet est de faire une transformation affine sur l'espace du caractère (c'est-à-dire sur la grille qui se trouve elle aussi déformée. En fait, dans le détail ce n'est pas tout à fait vrai : les cercles ne sont pas transformés en ellipses et le dessin des lettres est parfois légèrement modifié.

D'après "De Pacioli à Truchet : trois siècles de géométrie pour les caractères" de Jacques André

Pavages de Truchet et autres SPLT









 




















Liens :

- Truchet & Types
- De Pacioli à Truchet par Jacques André (Pdf)