rocbo menu
Classification Alessandrini des caractères : le Codex 80

1979, Jean Alessandrini propose une classification des caractères typographique et une nouvelle terminologie qui pallie certains défauts de celle de Vox. S'inspirant de la classification biologique des espèces animales il décrit les caractères par une succession de termes qualificatifs qui vont du général au particulier. Il propose 19 classes, appelées « désignations préliminaires », deux « éventualités », qui sont des modificateurs orthogonaux au concept de classe, ainsi que cinq listes de qualifications supplémentaires appellées « listes de renseignements d'appoint ».

Alessandrini invente des néologismes pour toutes les classes de Vox, les nouvelles classes et même le romain et l'italique, les capitales et les bas-de-casse. Ce n'est pas sans humour qu'il propose des noms tels que «deltapodes» ou « aliennes » (le film Alien venait juste de sortir).

L'accueil du Codex 80 par le monde de l'imprimerie n'a malheureusement pas été très chaleureux. À l'heure où; l'informatique entrait en jeu et allait définitivement changer les habitudes de la profession, Alessandrini a voulu rajeunir un microcosme trop attaché à ses traditions.

N'ayant pu avoir accès au numéro spécial de Communication et langages (3e trimestre 1979), cette page emprunte la presque totalité de son texte à Fontes et Codages de Yannis Haralambous Ed. O'Reilly

Les 19 « dénominations préliminaires » d'Alessandrini

1. Les simplices
Simplices est le nom qu'il donne aux caractères bâton en remarquant très justement que le nom de « linéales » se réfère à des lignes alors que, en fin de compte, tous les caractères sont faites de lignes, sans être des linéales pour autant.

2. Les emparectes
Le mot emparectes est tiré des mots « empattement » et « rectangulaires ». Il s'agit donc des égyptiennes que Vox appelle « mécanes ». à un détail près : Alessandrini précise qu'il s'agit de caractères à empattements purement rectangulaires.

3. Les emparectes à congés
Le terme « à congés » est emprunté de l'architecture, il signifie que l'on a un effet d'arrondi entre le fût et l'empattcment

4. Les deltapodes
être deltapodes signifie avoir les pieds en forme de delta. Il s'agit d'un type de caractère non prévu par Vox qui a des empattements purement triangulaires.

5. Les deltapodes à congés
Les empattements de ces deltapodes sont ronds. Difficile de distinguer cette classe de celle des filextres à congés ou celle des romaines.

6. Les filextres
Le mot « filextre » vient de « extrémité en forme de fil ». Ce sont donc des caractères à empattements filiformes.

7. Les Filextres à congés
Ce sont des caractères avec des empattements très fins mais « remplis ».

8. Les claviennes
Alessandrini fait un bras d'honneur à toutes les classifications en mettant tous les styles de caractère romain dans la même classe. Humanes, garaldes et réales, tout n'est donc que clavienne, dont le nom vient du latin clavis «clou » (les empattements ayant la forme de tête de clou).

9. Les romaines
Les romaines d'Alessandrini n'ont rien à voir avec les caractères romains. Ce sont les incises de Vox, autrement dit les caractères dont le dessin est inspiré de la gravure sur marbre.

10. Les gestuelles calligraphiques
Le terme « gestuelle » désigne les scriptes qui se réfèrent à l'écriture soignée à la plume, ce qu'on appelle communément les écritures calligraphiques.

11. Les gestuelles brossées
Contrairement aux calligraphiques, les gestuelles brossées sont brossées au pinceau et se réfèrent plutôt à l'écriture manuscrite quotidienne qu'au travail des calligraphes.

12. Les onciales
C'est pratiquement la seule fois ou Alessandrini n'invente pas de nouveau terme. Les onciales désignent tout simplement les écritures inspirées de l'écriture... onciale. Cela inclut également les écritures dites «celtiques».

13. Les germanes
L'écriture gothique a été « élue » aussi hien par les Allemands qui l'appellent deutsche Schrift, que par les Anglais qui l'appelent Old English. Alessandrini se laisse peut être influencer par des. clichés culturels et appelle les gothiques germanes.

14. Les aliennes
Est alienne toute écriture non latine. Aussi latino-centriste que l'ATypI quelques années avant lui, Alessandrini met, lui aussi, toutes les écritures du monde dans une seule classe...

15. Les exotypes
Une exotype est un caractère latin qui simule une écriture non latine, le plus souvent orientale. Ce type de caractères très amusants est souvent utilisé par la publicité pour créer une certaine ambiance et faire croire au lecteur qu'il est capable de lire dans l'écriture simulée.

16. Les machinales
II s'agit de caractères typiques des années soixante-dix, inspirés des caractères de reconnaissance optique que l'on utilisait sur les chèques et les documents administratifs. Ces caractères symbolisaient alors I'informatique, la science-fiction, la robotique, bref, tous les fantasmes technologiques de cette décennie.

17. Les ludiques
Est ludique tout caractère de « divertissement » donc, tout caractère dessiné dans le but de divertir, plutôt que d'être lu.

18. Les hybrides
Un caractère est hybride s'il présente des caractéristiques de plusieurs classes. les classes, d'Alessandrini sont définies de telle manière que le fait d'être hybride ne peut être qu'un choix conscient du dessinateur. Ainsi, le Dynamo est une hybride simplice-emparecte

19. Les transfuges
Caractère à cheval sur plusieurs classes mais cette fois-ci ce sont les différentes graisses du caractère qui le font basculer d'une classe à l'autre. Sur l'exemple, le maigre est une clavienne alors que le gras devient une emparecte. C'est donc une transfuge clavienne-emparecte à congés.

Exemples de caractères selon la classification d'Alessandrini :

Exotype dévanâ-garî (Saimarkan, fonderie Titivilhus)

Exotype hébraïque carrée (Sefer-AH, Andréas Höfeld)

Exotype japonaise (Faux Japanese, Roger Vershen)

Machinale (ComputerFont, anonyme)

Hybride (simplice-emparecte, Dynamo, Karl Sommer)

Ludique (Caricature, Caricature Zone)

On peut également utiliser deux qualifications qu'Alessandrini appelle des « éventualités » :

1. Les diagones
C'est le terme donné aux italiques et plus généralement aux caractères penchés. Selon le degré d'inclinaison on peut parler de mini-diagones, maxi-diagones, ou même d'anti-diagones.

2. Les stenciliennes
II s'agit des lettres pochoir, également très populaires dans les années soixante-dix.

Enfin, il propose cinq manières de compléter l'information donnée par le nom de classe.
Il s'agit de cinq listes de qualificatifs, appelées listes de renseignements « d'appoint » :

1. liste des considérations formelles objectives.
Maigre, demi-grasse, grasse. extra-grasse, noire, tachidé. allongée, large, à section horizontale, à section verticale, à section biseautée, à section emboulée, éclairée, ombrée, en relief, en creux, tridimensionnelle, perspective, couchée, lapidaire, à filetage, à circuit, à ligature, inscrite, signalétique, tramée, brisée, hachée, interrompue. juxtaposable, chevauchante, combinatoire, pointillée, décorée, illustrative, spiralée, à paraphe.

2. Liste des repères historiques.
Archaïque, antique, mérovingienne, carolingienne, médiévale, Renaissance, grand-siècle, de l'Encyclopédie, consulaire, impériale, romantique, républicaine, moderne, contemporaine, futuriste.

3. Liste des considérations esthétiques et de style.
Classique, baroque, métro, modem style, cubiste, surréaliste, informelle, optique, pop, mauresque, chinoisée, byzantine, iconique.

4. Liste des considérations formelles subjectives.
Monotone, mécanique, régulière, systématique, laborieuse, maîtrisée, sévère, tranchée, emphatique, hétéroclite, alamhiquée,
surchargée, tarabiscotée, excessive, expressive, dramatisante, expérimentale, prospective, maniérée, mondaine, rythmique, etc.

5. Localisations géographiques et précisions originelles.
Que ce soit pour les exotypes ou pour les aliennes, leur origine géographique.

D'autre part, il propose également d'appeler les capitales majuscules, les bas-de-casse minuscules, et les « caractères de labeur» lecturiennes.



Revue Communication et langages 43/44/45, fichiers PDF

- Une nouvelle classification typo : le Codex 1980, par Jean Alessandrini
- Lettres ouvertes à Jean Alessandrini
- Jean Alessandrini répond aux lettres ouvertes...