L'affaire (Bob) Siné, caricaturiste dates & liens
Date
Les bases de l'Affaire
Éléments de compréhension
Note à benêt de rocbo propriétaire du site
Si je fais apparaître les noms de Denis Robert, Clearstream, Richard Malka, Weronika Zarachowicz, OGM ... dans cette page, c'est qu'ils me semblent faire parties intégrantes des tenants, avenants et aboutissants de l’affaire Val versus Siné. Mais, cela n'engage que moi, enfin... je crois.
Versus : Si j'emploie ce terme c'n'est, vous l'aurez compris, pas pour la rime. Quant Oreste (voir Versus (vs) : licite ou non ?), n'y voyez aucune publicité subliminale pour la saga d'Harry Potter et de la principale amie de notre héros.
benêt
Synonymes : andouille, âne, bêta, bête, corniaud, couillon, dadais, demeuré, empoté, godiche, jocrisse, naïf, nigaud, sot.
Quelques semaines avant la sortie au cinéma de C’est dur d’être aimé des cons, cette affaire Siné ne pouvait pas plus mal tomber. Ce documentaire (cf pitch ci-dessous) a valu à Malka, avocat de Charlie Hebdo, une montée des marches lors du dernier festival de Cannes et lui avait permi de parader sur les plateaux, promu ultime rempart de la liberté de la presse. Il ne s’était pas privé de raconter comment il était entré dans l’histoire, avec un grand H : "On a immédiatement conscience que c’est un procès qui va avoir une ampleur exceptionnelle. Cela arrive rarement dans une carrière d’avocat : on porte non seulement la responsabilité de défendre son client mais on garde à l’esprit cette idée que la cause est bien plus importante que son simple travail

Pitch : Pour avoir reproduit les douze caricatures danoises ayant déclenché la colère des musulmans aux quatre coins du monde, Philippe Val, le patron de Charlie Hebdo, journal satirique français, est assigné en justice. Un procès hors norme que Daniel Leconte suit en temps réel. La sortie de ce documentaire est programmée pour le 17 septembre 2008

Lire : Richard Malka, avocat médiatique victime de ses propres effets de manche puis dans les commentaires quelques précision sur Georges Kiejman l'autre défenseur de C.H.
11/06/2008
Denis Robert jette l'éponge - Le monde bouge - par Weronika Zarachowicz (Télérama)
Amer. Dépité. Fatigué. Denis Robert jette l'éponge. Le journaliste qui a enquêté pendant huit ans sur le système de malversations autour de l'institution financière luxembourgeoise Clearstream annonce avec émotion sur son blog qu'"il ne fera plus d'intervention publique sur l'affaire". Une victoire, dit-il, de la censure, suite au harcèlement judiciaire dont il est l'objet.
Weronika Zarachowicz termine son article par ce Post Scriptum > Ironie de l’affaire : Clearstream a pour (excellent) avocat Richard Malka, qui défend aussi Charlie Hebdo. La liberté de la presse, ça va un temps… il faut bien vivre.
23/06/2008
Article dans Libération d'Ayad et Guiral : Sarkozy comme chez lui en Israël dans lequel Patrick Gaubert, président de la Licra et ami de Nicolas Sarkozy remarque "qu’aujourd’hui, le fils de Nicolas Sarkozy, Jean, vient de se fiancer avec une juive, héritière des fondateurs de Darty, et envisagerait de se convertir au judaïsme pour l’épouser. «Dans cette famille, on se souvient finalement d’où l’on vient», s’amuse-t-il."
25/06/2008
Comparution de Jean Sarkozy devant le tribunal correctionnel de Paris. Il est accusé d'avoir percuté un automobiliste alors qu'il roulait à scooter. Le procureur de la République, Jean-Marc Coquentin, a requis la relaxe du prévenu. Le tribunal rendra sa décision le 29 septembre 2008. (cf lien)
Dans son édito L'avocat de Clearstream se nourrit d'OGM du 25 juin, l'attaque de Philippe Val contre Denis Robert es d’une virulence sans précédent. Amalgames, citations tronquées, références historiques passées à la machine à laver, invective, diarrhée verbale ...
Dans ce même édito, Val revient sur W. Zarachowicz : D'ailleurs, la journaliste de Télérama, ma courageuse consœur Weronika Zarachowicz, ne s'y est pas trompée. Elle consacre au martyr de Denis Robert un article d'une parfaite objectivité qu'elle conclut ainsi: « En Russie, pour réduire les journalistes au silence, on envoie des tueurs à gages. Dans les vraies démocraties, on demande à la justice de faire le boulot. » ...
Sept jours plus tard, le dessinateur Siné l’évoque dans une chronique pour Charlie, celle qui va mettre le feu aux poudres : « Concernant l’édito lynchage de Philippe Val sur Denis Robert, je me contenterai, prudemment, du blanc qui va suivre ».
Fac-similé de l'édito de Val (voir)

Article de Francis Kuntz (lire)
2/07/2008
Philippe Val revient, dans Charlie Hebdo, brièvement sur Clearstream et Denis Robert. Comité de Soutien à Denis Robert (voir)
Chronique de Siné dans le Charlie Hebdo du 2 juillet : Siné sème sa zone
Concernant l’édito lynchage de Philippe Val sur Denis Robert, je me contenterai, prudemment, du blanc qui va suivre :      autocensuré      Je ne faisais pas, jusque-là, partie du comité de soutien à Denis Robert. C'est chose faite !
• Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général de l’UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le Parquet a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n’est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit !
Fac-similé de l'article (voir)

Télérama : "L'affaire Siné", une chronologie

8/07/2008
Le chroniqueur Claude Askolovitch commente l'article sur RTL dans l'émission "On refait le monde"
"C'est une affaire qui a mon avis va faire beaucoup de bruit. C'est un article antisémite dans un journal qui ne l'est pas qui s'appelle Charlie hebdo. L'auteur de l'article est un vétéran du dessin de presse et de la polémique en France, qui s'appelle Sine. Il est dans Charlie Hebdo depuis toujours. Sa dernière chronique est consacrée partiellement à Jean Sarkozy. (...) Et à un moment donné, Siné dérape. Mais dérape bien. Je cite une phrase : 'Il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d'épouser sa fiancée juive et héritière des fondateurs de Darty . Il fera du chemin dans la vie ce petit'. Sous-entendu pour faire du chemin dans la vie il vaut mieux être juif. Y'en a d'autre du même ordre dans la chronique. Déjà ça pose un gros problème. (…) Philippe Val n'a pas lu cette chronique, parce qu'il déteste tellement Siné qui fait partie de la vieille garde de Charlie Hebdo , d'un gauchisme imbécile qu'il exècre, dixit Philippe Val, qu'il ne les lit plus. (...) Et là c'est très embêtant parce que Val va sans doute se payer, peut se payer, un procès pour antisémitisme (...). Et la semaine prochaine il va faire son éditorial, je l'ai eu au téléphone, pour expliquer que Siné est une ordure, a dérapé totalement et qu'il devrait partir."
L'enregistrement du 8/07/2008 à l'origine de la polémique sur Siné (ici)

Claude Askolovitch a parfaitement raison de souligner que "Philippe Val n'a pas lu cette chronique". Si, par un enfilage de perles sémantiques, l'article de Maurice Sinet alias Bob Siné était jugé antisémite alors, c'est Val, directeur de publication de Charlie Hebdo qui doit être attaqué, l'auteur n'étant que complice. Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse (voir)
10/07/2008
La conférence de rédaction est une réunion de crise. « Siné a peut-être été un peu trop loin… », « ... on est obligés de se protéger.... Le texte de Siné n'est pas défendable devant un tribunal… » Pour Charb, « il est évident que Siné n'est pas antisémite, mais son texte peut être mal interprété ».
Siné accuse Val d'avoir allumé un contre-feu pour se débarrasser d'une autre polémique : Richard Malka, avocat de Charlie Hebdo et de Clearstream VS Denis Robert.
Charlie Hebdo : fini de rire ! par Anna Borrel (Marianne2)
15/07/2008
Charlie Hebdo suspendrait sa collaboration avec le caricaturiste.
Jusqu'à dimanche, Siné était d'accord pour signer le texte ci-dessous écrit par un médiateur interne.
« Ma « Zone » d'il y a deux semaines sur Jean Sarkozy a suscité beaucoup de réactions. Je me suis fait traiter d'antisémite sur RTL, et on m'a même rapproché de ce salaud de Konk. Mes amis de Charlie se sont émus. J'ai relu… Bon, c'est vrai que ça pouvait être mal interprété… Je voulais dénoncer l'imbécillité de se convertir à une religion quelle qu'elle soit et, par ailleurs, la fascination de la famille Sarkozy pour le fric. J'ai synthétisé mon propos, et, au final, il en est resté ce qui peut être analysé comme un raccourci ambigu et condamnable. Je présente mes excuses auprès de ceux qui l'ont compris comme tel».
Ce texte, il ne le signera pas car un autre signé par l'ensemble de la rédaction de Charlie Hebdo doit le "chapeauter" et trouve cela « dégueulasse ».
Voici le texte : « Nous sommes habitués aux fantaisies de Siné. C'est le charme du personnage, mais la dernière ne nous a pas fait rire du tout. Nous la réprouvons unanimement, et sommes ravis qu'il en fasse autant. Quant à nos confrères du site Marianne2, qui s'inquiètent de l'ambiance au sein du journal, nous les rassurons, elle est au moins aussi bonne que chez eux. À Charlie, nous sommes habitués aux débats internes, même virulents. Ils nous enrichissent, et nous pensons qu'ils enrichissent aussi nos lecteurs. Nous les vivons sereinement et souvent gaiement. Pour autant, les atteintes à nos valeurs communes n'ont pas leur place dans ce journal»
En l'absence d'excuses de la part de Siné, Val, qui a reconnu avoir commis l'erreur de publier l'article de Siné sans l'avoir lu, paraissait effrayé à la perspective d'un procès pour antisémitisme dans son journal.
Charlie hebdo zappe Siné par Anna Borrel (Marianne2)
L'éviction de Siné n'efface pas le fait que des articles puissent paraître dans Charlie Hebdo sans que Philippe Val ait à donner son aval, démontrant ainsi que le Dirlo a atteint son niveau d'incompétence (The Peter Principle)
Date
Clan Siné
Clan Val
Éléments de compréhension
17/07/2008
Siné porte plainte pour diffamation
«Une plainte pour diffamation va être déposée dans les prochaines heures contre le journaliste du Nouvel Observateur Claude Askolovitch et une liste non définitive d’autres personnes», a déclaré l’avocat du caricaturiste, Dominique Tricaud. Dans un communiqué, il précise que la plainte sera déposée contre «tous ceux qui en traitant Siné injustement d’antisémite et d’ordure ont provoqué son licenciement par Charlie Hebdo ...».
"Je ne crois pas l'avoir traité d'antisémite directement, j'ai dit qu'il s'agissait d'un texte antisémite dans un journal qui ne l'est pas", a déclaré Claude Askolovitch. "Siné est libre de porter plainte, d'écrire des articles pour le moins ambigus ou carrément antisémites. Il était également libre de s'excuser et, s'il l'avait fait, il me semble qu'il serait toujours aujourd'hui à Charlie Hebdo", a-t-il ajouté. Renvoyé de Charlie Hebdo, le caricaturiste Siné porte plainte pour diffamation (AFP)

«Charlie Hebdo», c’est pas une sinécure par Catherine Coroller (Libé)

Claude Askolovitch persiste et signe contre Siné (Nouvel Obs)
Bal tragique à «Charlie» par Claude Askolovitch
On lui pardonnait tout. Ses saillies, ses outrances, ses diatribes. Parce que «c'est Siné», le vétéran sulfureux de l'hebdo satirique. Pas cette fois. Son dérapage a provoqué un tollé, et son refus de s'excuser a entraîné son départ du journal. (Nouvel Obs)
18/07/2008
Gisèle Halimi : "On tente de museler Siné-le-libertaire"
"Siné n'est pas ce qu'il est convenu d'appeler un ami. Sa misogynie volontairement primaire nous a tenus éloignés l'un de l'autre, malgré quelques causes communes essentielles... La direction de Charlie Hebdo vient de le licencier brutalement. Motif allégué : propos antisémites. A la lecture attentive de ses quelques lignes, je suis en mesure d'affirmer - en spécialiste du droit de la presse - qu'il ne s'agit que d'un prétexte ; un procès pour antisémitisme n'aurait guère de chances d'aboutir... J'ai participé en son temps avec Cavanna et d'autres, à la création de Charlie Hebdo. Cette aventure superbe risque de s'achever dans la honte... (Nouvel Obs)
"Des larbins, des lèche-culs" (NouvelObs)
Interview de Siné par Céline Lussato
L'humoriste Siné, renvoyé de Charlie-Hebdo après avoir été accusé de tenir des propos antisémites dans une chronique publiée par l'hebdomadaire, dénonce l'attitude de Philippe Val qui "a trouvé un spadassin pour m'assassiner". Il s'en prend à un journal de "larbins" et de "lèche-culs"...
19/07/2008
20/07/2008
L’antisémitisme est une chose qu’il faut cesser de banaliser par Ishtar Cohen (bellaciao.org)
L’antisémitisme est aujourd’hui une notion perverse et retorse, que les bien pensants, à commencer par les bien pensants se prétendant juifs, feraient bien de proscrire de leur vocabulaire, ou à tout le moins , à laquelle ils feraient bien de redonner sa juste valeur...

De R. Slocombe à Charlie Hebdo (gloupgloup.be)
Bonjour à tous ! Je me permets de vous copier ci-dessous le courrier de solidarité que j'envoie aujourd'hui, par voie postale, à Siné : "Cher monsieur Siné, vous aviez raison : les Français n'ont plus de couilles. Mais je ne m'attendais pas à ce que CHARLIE HEBDO — un des derniers journaux que je lis, en cette triste période de presse aux ordres — soit émasculé par son propre directeur de rédaction ! Je précise que, Juif par ma mère, je n'ai rien vu d'antisémite dans votre texte, qui me paraît surtout une attaque contre l'affreux fils Sarkozy, bien dans le ton habituel de votre chronique …

Romain Slocombe (auteur, cinéaste, photographe, dessinateur, compagnon de flibuste de Métal Hurlant et du groupe Bazooka)

La LICRA et SOS Racisme soutiennent Val (@si)
La Licra a jugé "indignes" samedi les propos tenus par le dessinateur Siné.

..."Les allégations de trafic d'influence et de cynisme ainsi que le rapprochement glauque opéré entre le Juif et l'argent renvoient aux temps les plus misérables de l'antisémitisme des 19 et 20es siècles", ajoute la Licra.

(Pourtant, la rumeur trouve sa source auprès de Patrick Gaubert président de la LICRA - cf Libé 23/06/2008)

"SOS Racisme tient à manifester sa plus vive réprobation face à la campagne de haine télématique déclenchée contre Philippe Val suite à l'annonce par ce dernier de la fin de la participation de Robert Siné à l'hebdomadaire Charlie Hebdo"
"... Les propos de Siné - amalgamant réussite sociale et conversion au judaïsme - sont au minimum des propos douteux qui ont pu légitimement choquer les personnes qui en étaient destinataires (...)
Pour notre part, nous apportons tout notre soutien à Philippe Val et à l'ensemble de l'équipe de Charlie Hebdo qui, numéro après numéro...
Par ailleurs, SOS Racisme ne ferme la porte à aucune action judiciaire relative à cette affaire".

«Val voit de l’antisémitisme subliminal»

«Dans l’affaire Siné, il n’y a pas d’outrage ou d’injure envers un groupe religieux dans son entier, estime Me Christophe Bigot, avocat spécialisé en droit de la presse, la volonté de Philippe Val est d’aller au-delà de la loi, c’est une forme de terrorisme intellectuel ».

Décryptage juridique de l’affaire.
(contrejournal.blogs.liberation.fr)

22/07/2008 23/07/2008
Première manif sauvage anti-Val (gloupgloup.be)
Charlie Hebdo • Mercredi 23 Juillet 2008
Quatre vaillants supporters de Siné et contempteurs de Val se sont risqués dans l'accueil de Charlie Hebdo mercredi matin pour y remettre une bonne centaine d'anciens exemplaires de Charlie, accompagnés d'une lettre de rupture . Allons nous aussi 44 rue deTurbigo, par petites grappes ou massivement, rendre nos vieux Charlie à Philippe Val, après en avoir découpé la rubrique de Siné !
De quoi Siné est-il le nom ?, par Bernard-Henri Lévy
Cette affaire est tout de même extraordinaire. Voilà un humoriste - Siné - qui donne à son journal une chronique où il dit, en substance, que la conversion au judaïsme est, dans la France de Sarkozy, un moyen de réussite sociale et qu’il préfère "une musulmane en tchador" à "une juive rasée" (sic). Voilà un directeur - Philippe Val - qui rappelle au chroniqueur le pacte fondateur qu’est, pour Charlie Hebdo, leur journal, le refus catégorique de toute forme d’antisémitisme ou de racisme et qui lui demande, en conséquence, de s’excuser ou de s’en aller. Et voilà la blogosphère, puis la presse, qui, au terme d’un renversement des rôles ahurissant, transforment l’affaire Siné en affaire Val et, au lieu de pointer, analyser, stigmatiser, le dérapage du premier ne s’intéressent plus, soudain, qu’aux "vraies" raisons, forcément cachées, nécessairement obscures et douteuses, qui ont bien pu pousser le second, voltairien notoire, apôtre déclaré de la liberté de critique et de pensée, défenseur en particulier des caricaturistes de Mahomet, à réagir, cette fois, en censeur offusqué (la main du "lobby" ? celle de Sarkozy lui-même ? un règlement de comptes inavoué et dont l’humoriste ferait les frais ? tout y est passé, jusqu’à la nausée...).
De quoi Siné est-il le nom ? Article publié le 22 Juillet 2008 Par BHL (Le Monde)

L'article étant passé en archives, l'accès est devenu payant. Je vous propose donc d'en lire une copie (betapolitique.fr)
24/07/2008
De quoi BHL est-il le nom ? ? par Arthur (bakchich)

L'honneur perdu de “Charlie Hebdo
par Stéphane Mazurier (Télérama)
Antisémitisme : l’échec d’un chantage
par Pierre Rimbert
(Le Monde diplomatique)
25/07/2008
De quoi l'antisémitisme est-il le nom?
Par André Gunthert (Recherche en histoire visuelle)
"De celui qui oeuvre contre son propre intérêt, on dit qu'il se tire une balle dans le pied. Mais on cherche encore la figure qui décrirait tout un peloton d'exécution occupé à se massacrer les arpions. Après Claude Askolovitch, après Philippe Val, après Bernard-Henri Lévy, c'est Laurent Joffrin qui vient rejoindre la troupe des snipers manchots. Avec l'audace qui le caractérise, le directeur de Libération pousse l'exercice jusqu'au hara-kiri, convertissant une diatribe contre l'antisémitisme en pure proclamation raciste..."
«Charlie Hebdo» : sanctionner l’antisémitisme par Laurent Joffrin (Libé)
... On dit que les écrits de Siné ne sont pas antisémites ? Quelle blague ! Le polémiste lourdingue associe dans la même phrase le juif, l’argent et le pouvoir, en expliquant que l’alliance avec le premier vous donnera les deux autres… Si ce cliché n’est pas antisémite, alors les écrits de Drumont, de Maurras, et de Brasillach, ne le sont pas non plus...."

Plus loin : "On connaît tout de même la chanson : «Les juifs, c’est l’argent, l’argent c’est le capitalisme, nous sommes contre le capitalisme attaquons les juifs !» Voir Proudhon, Guesde, Déat… Voir les débats à gauche au début de l’affaire Dreyfus («On ne va pas défendre un bourgeois!»)"... Pour ensuite placer : "On choisit sa religion, on ne choisit pas sa race." qui sera ensuite modifié en : "On choisit sa religion, on ne choisit pas son origine."

Val versus Siné
Versus... lapsus... à quand les Jacques ?

par rocbo (rocbo.net)

26/07/2008
L'antisémitisme, ciment du vertige identitaire
Par Alexandre Adler (Figaro)

L'antisémitisme est une bien vilaine chose, même sur le plan esthétique, si l'on oublie Wagner et Céline ; en tout cas, sur le plan moral et, bien souvent, sur le plan politique, malgré les satisfactions que certains y cherchent à court terme...
... Aujourd'hui, on voit en tout cas qui a la trempe d'un Zola, d'un général Picard : c'est Philippe Val. Et qui a la bassesse de Drumont, de Maurras ou de Bernanos : ce sont les pétitionnaires semi-trotskistes en faveur de l'éternel stalinien Siné.

28/07/2008
Albanel soutient Val (@si)
La ministre de la Culture Christine Albanel a souhaité "apporter son soutien" au rédacteur en chef de Charlie Hebdo. Elle se montre particulièrement élogieuse à l'endroit de Val, "dont personne ne peut douter de l'indépendance d'esprit et de son attachement à la liberté d'expression". A l'inverse, Christine Albanel juge que "le dessin et les propos de Siné renvoient à des clichés et caricatures d'un autre temps que l'on aimerait voir disparaître à jamais".
Christine Albanel juge que "le dessin et les propos de Siné renvoient à ..."

Quand on sait que de dessin... y'en a point !
cf le fac-similé de l'article (voir)
30/07/2008
La chronique de Siné non publiée dans CH
Siné a fait parvenir à NouvelObs.com son texte. Le dessinateur, qui affirme n'avoir pas été formellement licencié de Charlie, a tenu à envoyer son texte "comme chaque semaine" à l'hebdomadaire. (voir & lire)
La chronique de Siné non publiée
dans Charlie Hebdo (NouvelObs)
Une pétition de soutien à Siné
SINÉ : SA VIE, SON OEUVRE, SON CUL ET... PHILIPPE VAL.
... Où est l'antisémitisme dans le texte de Siné ? Il y dénonce seulement, avec le ton fleuri qui est sa marque de fabrique, l'opportunisme du fils du président de la République... Nous connaissons bien Siné : sa grande gueule, sa violence intellectuelle, son humour et surtout sa maison ouverte à tous : Juifs, Arabes, Français, Noirs, Auvergnats, Bretons, pédés, communistes (liste non exhaustive), tous unis pour conchier, autour d'un verre (ou de plusieurs), une société de plus en plus bien pensante et moraliste.

C'est pourquoi nous apportons notre soutien inconditionnel à Siné. Siné n'aime pas les cons. Siné est un anar. Vive Siné !
http://www.soutenir-sine.org/

"Siné, Asko et moi"
par François Reynaert (NouvelObs)
À propos de l'article de Claude Askolovitch, le chroniqueur du Nouvel Obs François Reynaert estime que l’accusation d’antisémitisme contre le dessinateur de Charlie relève d'une "logique regrettable et dangereuse".
31/07/2008
Nouveau happening anti-Val (gloupgloup.be)
Paris • Jeudi 31 Juillet 2008
ous êtes tous conviés à venir avec des tambours, des trompettes et des vieux Charlie à la conf' de rédaction de Charlie Hebdo du jeudi 31 juillet, à 10h du mat. Ca fera très plaisir à Philippe Val !

Sensible progrès :
Ce sont 19 lecteurs courroucés qui ont ramené leur fraise, et leurs Charlie, rue de Turbigo. Pour le moins inquiets, Philippe Val et ses racloirs à parquet ne les ont pas laissé accéder à l'accueil du canard. Ils se sont barricadés dans leur Q.G. Lors des prochains happenings anti-Val, n'oublions pas nos grappins d'abordage !
Pour Philippe Val, "Charlie Hebdo" et quelques principes (Le Monde)
... Pour notre part, nous ne pouvons supporter de voir le démocrate, le défenseur et le garant des principes traité comme s'il était l'agresseur et le coupable. C'est pourquoi nous entendons apporter notre entier soutien à Philippe Val et à la rédaction de Charlie Hebdo pour la constance de leur engagement contre le racisme, l'antisémitisme et toutes les formes de discrimination...
Signé par Alexandre Adler; Elisabeth et Robert Badinter ; Pascal Bruckner; Hélène Cixous; Bertrand Delanoë; Jean-Claude Gayssot; Blandine Kriegel ; Claude Lanzmann; Daniel Leconte; Pierre Lescure; Bernard-Henri Lévy; Daniel Mesguich; Ariane Mnouchkine; Elisabeth Roudinesco; Joann Sfar; Dominique Sopo; Fred Vargas; Dominique Voynet; Elie Wiesel.
Nous avons besoin des outrances de Siné,
par Jean-Marie Laclavetine (lemonde.fr)
Bernard-Henri Lévy a raison : ce qui compte, ce sont les mots. La moindre des choses, quand on se livre à un réquisitoire aussi violent que le sien, serait donc de citer les phrases de Siné, afin de montrer l'évidence "odieuse, inexcusable, mortelle" de son fanatisme antisémite. Il s'en garde bien, et pour cause....
2/08/2008
Bernard-Henri Lévy, les échos et les ombres
Par Grégoire Colbert (artefarita.com)
Les deux personnes qui m’ont le plus choqué dans cette affaire, ne sont pas Siné ou Philippe Val, mais Laurent Joffrin et Bernard-Henri Lévy. Le premier pour avoir utilisé le mot “race” concernant les juifs (on pouvait difficilement faire une plus grosse gaffe que ça), et le second pour avoir, dans l’article “De quoi Siné est-il le nom?”, démontré une nette tendance à la généralisation à fondement paranoïaque.
13/08/2008
Siné cité à comparaître par la Licra
La Licra a confirmé les poursuites qu’elle a engagées contre le dessinateur Maurice Sinet dit Siné par une citation directe à comparaître qui lui a été signifiée par voie d’huissier. Siné devra donc comparaître le mardi 9 septembre 2008 à 14 heures devant la 6ème chambre correctionnelle (presse) du Tribunal de grande instance de Lyon, à l’initiative de Maître Alain Jakubowicz, avocat de la Licra.
(Licra)
Je n'résiste pas, petite vacherie de ma part à l'encontre de Patrick Gaubert, président de la LICRA
Quand la LICRA défendait Sassou
Comment un militant des droits de l’homme bon teint a défendu les intérêts de Denis Sassou Nguesso, doucereux président congolais. (bakchich.info)
Concernant Sassou, voir aussi (rocbo.net)
26/08/2008
SINÉ «VIEUX CON», «ORDURE», «SÉNILE», «MISOGYNE», «PÉDOPHOBE» ... C'EST TOUT ?

non... en plus, je deviens patron !

merci, merci, merci... vous avez été formidables, incroyables, je ne m'en suis pas encore remis ! Plus de 15000 signatures pour me soutenir contre l'adversité mais surtout contre mes adversaires.

Comment vous prouver mieux ma gratitude que de sortir un canard qui ne respectera rien, n'aura aucun tabou, qui chiera tranquillement dans la colle et les bégonias sans se soucier des foudres et des inimittés de tous les emmerdeurs !

Comptez sur moi, vous n'avez pas misé sur un bourin... vous n'allez pas être déçus ! "Siné Hebdo" va débouler et ça va décoiffer ! Attention les yeux ! Merci encore de votre aide sans laquelle ce projet n'aurait jamais vu le jour.


Siné

http://www.sinehebdo.eu/

Réalisé sous Spip
Hébergé par L'Autre.Net
Déclaré à la CNIL sous le n°1153442