rocbo menu
B.R. Bruss

Pseudonyme de René Bonnefoy (1895/1979) est un écrivain de science-fiction français.
A écrit aussi sous le nom de Roger Blondel

La guerre des robots
(Fleuve noir N° 287)

Il semblait, depuis l'apparition du robot colossal, que la stupeur, l'émotion, la crainte ne pussent pas aller plus loin. Pourtant elles s'accrurent encore. Il n'y avait pas d'exemple qu'au cours d'un défilé un robot se fût jamais immobilisé.

Tous avaient été révisés à la Robotech, où avait eu lieu, dans la nuit, leur rassemblement. Or le plus perfectionné venait brusquement de faire halte.

Pourquoi ? Qu'est-ce que cela signifiait ? Qu'allait-il faire ? Une sorte de panique s'emparait des esprits. Quelques femmes, quelques enfants, poussèrent des cris de peur. Des lueurs de plus en plus vives passaient dans les yeux d'Omnigreat. Rob Aismith fut le premier à se ressaisir. Sa stupeur, en deux secondes, fit place à la réflexion. Il se prit le nez entre le pouce et l'index.

Il fallait trouver une explication, et il se garda d'en chercher une qui fût dramatique. "Le doute n'est guère possible, pensa-t-il.

Quelque chose s'est détraqué dans les éléments locomoteurs d'Omnigreat. Il va se réparer lui-même en un bref instant et repartir."

La planète glacée
(Fleuve Noir N°273)

J'étais donc couché sur le dos, avec la sensation que ma tête reposait sur un rocher ou sur quelque chose de dur, et je regardais cette incertaine lueur qui formait au loin une tache moins sombre que la nuit qui m'environnait. Et je portai ma main à mon visage, bougeant pour la première fois depuis que j'avais repris conscience...

Le geste se fit sans effort, sans souffrance. J'étais donc moins faible que je ne le pensais, et pendant une fraction de seconde, cela me rassura. Mais dès que ma main toucha mon visage, j'éprouvai un premier choc, fait de surprise et même de stupeur...

Au lieu de toucher la peau de mes joues, je touchai quelque chose de métallique, de dur. J'avais aussi la sensation que dans ma main se passait je ne savais quoi qui n'était pas naturel.

De nouveau, je m'immobilisai un instant. Puis ma main se remit en mouvement. Je sentis sous mes doigts - mais c'était une impression tout à fait étrange, et que je n'avais jamais éprouvée au cours de ma vie - une surface lisse...

Couverture Brantonne

Liens :
Fleuve Noir Anticipation
PocheSF
LOGO SPIP Réalisé sous Spip Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net
Déclaré à la CNIL sous le n°1153442