rocbo menu

Jack Vance

Est né en 1916 à San Francisco. Il a été marin et a failli devenir ingénieur des Mines puis journaliste avant de se tourner vers la littérature à partir de 1945.
Depuis, il est devenu un auteur très prolifique dont l'oeuvre maitresse est Le cycle de Tschaï.

Cugel l'astucieux J'ai lu n° 707
The Overworld

Cugel est un malfrat sans foi ni loi. Dépourvu de tout sens de la morale ou de l'honneur, menteur, lâche et tricheur, il ne cherche qu'à s'en mettre plein les poches et à courir les filles. Cela l'emmène à cambrioler le magicien Iuconnu le Rieur. Mais Cugel se fait prendre et son châtiment est d'aller chercher pour Iuconnu une lentille de verre violette. Pour cela, le magicien lui greffe Frix dans les entrailles : une créature chargée de le surveiller afin qu'il ne se dérobe pas à son but. Au cours de sa quête, Cugel ne ratera aucune occasion de se mettre en mauvaise posture, mais il s'en sort toujours à l'aide de son bagout, en laissant toutefois nombre de catastrophes derrière lui avant de s'enfuir en courant.

Couverture de Sergio Macedo

Cugel saga J'ai lu n° 1665
Cugel saga

Cugel l'Astucieux croyait bien en avoir fini avec Iucounu, le Magicien Rieur dont il avait su déjouer pièges et sortilèges.

Il avait tort.. Le voici soudain enlevé et roulé dans les airs - un des tours favoris d'Iucounu - et jeté sur une grève sauvage de l'Océan des Soupirs.

Mais Cugel n'est pas homme à se laisser abattre. Il s'enfonce dans ces terres inconnues et pour survivre, il se fera, entre autres, voleur d'écailles magiques, soigneur de vers géants, capitaine d'un équipage de femmes en colère...

Enfin la fortune semble lui sourire : il rencontre quatre sorciers, victimes comme lui du Magicien Rieur, et comme lui bien décidés à se venger !

Couverture Carl Lundgren

Les Domaines de Koryphon Le Masque n°87
The Domains of Koryphon

Quand Schaine Madduc revint de Koryphon, après cinq années passées dans l'espace, elle n'avait plus l'air d'un garçon manqué. Mais sa planète natale avait beaucoup plus changé encore.

Les espèces vivantes qui y avaient vécu si longtemps en harmonie étaient à deux doigts d'en venir au xmains.

Certains luttaient pour l'émancipation des non-humains, les redoutables erjins et les énigmatiques morphotes.

L'Alliance Rédemptionniste faisait campagne contre les Traités de soumission au nom desquels les seigneurs exerçaient leur pouvoir sur les uldras qui peuplaient leurs domaines.

Schaine rencontra le Prince Gris, leader des Uldras révolutionnaires, qui avait été assez habile pour ganger des colons à sa cause. Quelle ne fut pas sa stupeur de reconnaître Muffin, le compagnon de son enfance !

Elle avait exercé sur lui une profonde influence. Plus profonde qu'elle n'aurait cru possible. Assez profonde peut-être pour pulvériser son domaine, sa famille et out son mode de vie !

Couverture de François Allot

Emphyrio Galaxie-bis n°58

Sur la planète Halma, les hommes sont asservis aux Seigneurs qui leur interdisent l'usage des machines.

Pourtant, le petit Ghyl assiste à une représentation donnée par des marionnettes semi-humaines et racontant la légende d'Emphyrio, qui libéra Halma des monstres et proclama que nul ne doit connaître le profit par la sueur.

Le père de ghyl est sculpteur sur bois; il a fabriqué un merveilleux panneau à cent visages, qui lui est payé un prix dérisoire.

Plus tard, il osera reproduire des objets mécaniquement et sera soumis au supplice de la réhabilitation.

Ghyl se révolte, capture un vaisseau spatial et se livre à la piraterie : à lui les oeuvres d'art accaparées par les Seigneurs !

Un jour, il entendra la fin de la légende et comprend que son errance a un sens : quelque part, il y a des machines qui peuvent reproduire bien des choses.

Et pas seulement des oeuvres d'art.

Couverture Raimondo

Les langages de Pao Présence du futur n° 83
The languages of Pao

Sur Pao, planète sans saison où le temps s'écoule sans heurt, le peuple s'est fondu dans une homogénéité que révèle son langage.

Ainsi les mots «meilleur» ou «pire» n'existent pas. Lorsqu'une planète guerrière s'en prendra à Pao, les envahisseurs se heurteront à l'indifférence totale.

C'est un sorcier qui découvrira le remède : modifier le langage pour modifier le comportement...

La Machine à tuer Galaxie bis n°66 Spécial N° 12
The killing machine

À peine débarrassé du monstre Malagate, Kirth Gersen poursuit sa vengeance à travers l'oecumène galactique.

De monde en monde, il traque le prince-démon Kokor Hekkus dont l'oeuvre principale s'intitule Théorie et pratique de la terreur.

Mais Gersen devra affronter la terrible machine à tuer que le prince-démon a fait fabriquer pour appliquer ses idées morbides.

Couverture de Emsh

Les Maisons d'Iszm Presses Pocket n° 5215
The houses of Iszm

Sur la planète Iszm, on cultive des maisons vivantes exportées dans toute la galaxie.

Ce monopole excite bien des convoitises, et les Iszmiens surveillent les visiteurs de près, comme Farr l'apprend à ses dépens.

Il est vrai qu'il est botaniste ! Ses notes sont méthodiques, dépourvus d'humour et armés de techniques de pointe : ils peuvent même endormir Farr et le sonder pendant son sommeil.

Tôt ou tard, on saura tout de lui ; son atout principal, c'est qu'il n'a pas de plan. Il ne sait même pas dans quel camp il est.

D'un côté, les Iszmiens l'irritent en refusant obstinément d'exporter des maisons femelles.

De l'autre, ils vivent en artistes un Iszmien élève sa maison, il est élevé en elle, il la protège, elle le protège.

Tout cela est plutôt énigmatique mais le mystère principal, c'est encore Farr : est-il un piégeur piégé ? Un piège vivant et inconscient ?

Combien dc joueurs le manipulent ? Qu'a-t-on fait de sa liberté ? En somme, qui est-il ?

Couverture Wojtek Siudmak

Les maîtres des dragons Presses Pocket n° 5026
The dragons masters

"Que ce soit en ce jour de l'été 1960 (ça l'était) où j'ai ouvert mon premier Jack Vance, ou en une quelque autre saison de cette insignifiante et avant-dernière année américaine de 1962, j'ai découvert dans cette oeuvre une prose inégalée et la poésie de la science-fiction, me condamnant alors, non seulement à tenter d'écrire un jour dans le même domaine que ce Maître des Dragons, mais aussi à essayer de jouer les notes simples dont ce mestro faisait de si parfaits concertos et des symphonies aériennes semble-t-il faciles. S'il était Mozart, je ne serais que son Salleri, peut-être, mais je savais que j'avais rencontré le matériau idoine, la sensation exacte, la vraie poésie, et un motif de continuer d'aimer la science-fiction bien après l'adolescence, la fac et mes années d'apprenti écrivain." Dan Simmons

Les Mondes de Magnus Ridolph
Galaxie bis N° 135bis Spécial N° 45
The Many Worlds of Magnus Ridolph

Six aventures du détective Magnus Ridolph :
Les Guerriers de Kokod, L'Ignoble McInch, Hurleurs,
Le Roi des voleurs, Le Spa des étoiles, Coup de grâce

Ridolph ne ressemble pas à un spécialiste es problème interstellaire au premier abord.

Il n'est pas grand et musclé, sa peau n'a pas été tanée et bronzée par les centaines de soleils qu'il a visité et sa voix et ses maniéres sont trop douces pour un aventurier.

Quoiqu'il y ait une froide dureté dans ses doux yeux bleus qui avertit du caractère trompeur de son apparence...

Et partout dans la galaxie il y a des hommes et d'autres êtres, les Oiseaux Jaunes, les créatures-fourmis de Tau Gemini, les Anthropes d'Hécate qui pourraient attester du danger mortel caché derrière ces yeux.

Avec Magnus Ridolph, Jack Vance a créé un des personnages les plus mémorables de sa carrière.

Couverture de Kvater

Les Paladins de la liberté
Presses Pocket N° 5089
The brave free men

L'Homme sans visage est prisonnier dans son propre palais.

Le pouvoir absolu qu'il exerce sur le peuple de Durdane est désormais aux mains du jeune Gastel Etzwane, dont la soif de vengeance contre les terribles Roguskhoï, qui avaient enlevé et tué sa mère et sa soeur, ne pourrait être étanchée que par une mer de sang.

Pour les détruire, Etzwane devait réaliser l'unité perdue du monde de Durdane. Pour pouvoir combattre, les gens de Durdane devaient d'abord redevenir les maîtres de leur propre existence.

C'est alors seulement qu'Etzwane pourrait recruter un corps d'élite parmi les habitants de Durdane enfin libérés, les Paladins de la Liberté, et qu'il pourrait les lancer contre les Roguskhdi dans une lutte à mort.

Couverture Wojtek Siudmak

Un tour en Thaery Pocket n°5124

Maske: Thaery Jubal n'est que ke deuxième fils : ils ne deviendra pas le Droad de la maison des Droad.

Alors, il fait mille petits travaux : réparateur de végétation, inspecteur adjoint auxiliaire des égouts... Il attend mieux. Mais voici qu'un personnage travesti, voyageant sur un vélo à une roue, lui fait une intolérable injure.

Désormais il a un but : se venger.
Grâce au Fantôme de Fer, il connaîtra la Parlerie et les Serviteurs, avec leurs filles merveilleusement belles et dédaigneuses; il prendra le paquebot spatial jusqu'à Eiselbar, capitale du tourisme interstellaire; il courra le Long Océan sur la felouque du vieux Schrack, vers la mystérieuse terre de Wellas, où vivent peut-être, au coeur des arbres, les descendants des Irrachetables.

Il prendra tant de faux noms qu'on ne saurait les compter. Il sera dur en affaires, surtout avec les grands de ce monde.

C'est un faiseur d'histoires, mais les gens qui ne font pas d'histoires sont bien ennuyeux.

Couverture Wojtek Siudmak

Tschaï : Le Chasch J'ai lu n° 721
City of the Chasch

Un signal de détresse, intercepté par le vaisseau spatial Explorateur IV, provient de la lointaine planète Tschaï. Adam Reith, chargé d'examiner de plus près la provenance des radiations, est attaqué tandis que son astronef est détruit.

Capturé par les Hommes-Emblèmes, Adam est traité comme un esclave. Il apprend que, sur Tschaï, vivent des êtres étranges, résultat du croisement d'hommes et d'entités extra terrestres : les Chasch, les Wankh, les Dirdir et les mystérieux Pnume.

Il apprend aussi que les emblèmes confèrent une identité, une personnalité à ceux qui les portent.

L'occasion se présente pour Adam de voler celui de Taz-Onmal, l'enfant-roi, mais pour recouvrer sa liberté, il lui reste à affronter la ville des Chasch...

Couverture de Tibor Csernus

Tschaï : Le Wankh J'ai lu n° 722
Servants of the Wankh

Adam Reith, abandonné sur l'hostile planète Tschaï, accepte de conduire l'expédition qui doit ramener de l'autre côté du continent la princesse Ylin-Ylan.

Elle est retenue prisonnière, loin de son pays natal, celui des Homme-Wankh. Reith sait que ce peuple est technologiquement avancé et il espère obtenir un vaisseau en gage de reconnaissance.

Rien n'est facile au cours de ce voyage. Adam doit affronter des nomades et autres peuplades des steppes, qui risquent à chaque instant de le voler , de le tuer ou de le réduire en esclavage.

Mais surtout il s'aperçoit bientôt qu'il est le spécimen humain le plus recherché par les différentes races qui peuplent Tschaï...

Couverture de Tibor Csernus

Tschaï : Le Dirdir J'ai lu n° 723
The Dirdir

Isolé sur Tshaï, Adam Reith cherche à s'emparer d'un vaisseau spatial qui lui permette de fuir la planète hostile et le ramène sur Terre.

Pour obtenir ce vaisseau, il lui faut des sequins, beaucoup de sequins.

Il poussent dans les îles de Carabas; son sol et ses falaises en sont jonchés. Mais l'île est avant tout le terrain de chasse des redoutable Didir.

Adam reith s'associe avec un Homme-Didir renégat et un jeune habitant des steppes du Kotan.

A eux trois, ils vont tenter l'impossible esploit. D'abord ils volent un glisseur, puis pénètrent dans l'île.

Là, ils parviennent à massacrer les premiers Didir qui, de chasseur, deviennent gibier. Mais bientôt leur intrusion est signalée.

Couverture de Tibor Csernus

Tschaï : Le Pnume J'ai lu n° 724
The Pnume

Sur Tschaï, Adam Reith, homme de la Terre, sait que les races dominantes sont prêtes à s'affronter.

Sa fuite perpétuelle l'amène au pays des Pnume.

Vivant dans des collines criblées de tunnels, ils prétendent se tenir à l'écart des combats qui ravagent périodiquement la surface de la planète. Adam, trahi, est isolé et perdu au coeur des interminables souterrains.

Pour pouvoir regagner la surface il doit d'abord s'emparer des plans de ce dédale, puis prendre en otage une de ces étranges créatures. Mais cela sera-t-il suffisant pour échapper à l'immense toile d'araignée Pnume?

Couverture de Tibor Csernus

Trullion : Alastor 2262 J'ai lu n° 1476
Trullion : Alastor 2262

Des milliers d'étoiles qui forment Alastor, une constellation dont le diamètre spatial est de trente années-lumière, Trullion est sans doute la plus paisible.

Et les Trills, pacifiques pêcheurs ou paysans, semblent faits pour un bonheur modeste.

Ce serait un monde tranquille sans les étoiliers, ces pirates de l'espace, qui cherchent à profiter de sa faiblesse.

Sans la haine qui nait un jour entre les jumeaux Glinnes et Gray.

Sans la passion fanatique des Trills pour la hussade, sport à la fois subtil et violent dont l'enjeu est le corps d'une jeune vierge. Un corps pour lequel chacun est prêt à risquer sa vie.

Illustration : Tibor Csernus

Wyst : Alastor 1716 J'ai lu n° 1516
Wyst : Alastor 1716

Errances d'étoiles, tourbillons de vapeurs, tel est Alastor avec ses cinq trillions d'habitants et ses trente mille mondes.

Une constellation qui n'a qu'un chef, le Connatic, mais dont chaque planète poursuit une expérience autonome.

Ainsi sur Wyst (Alastor 1716) triomphe depuis cent ans l'utopie de l'égalisme : automatisation totale du travail et loisir pour tous.

Le seul souci de cette planète heureuse, c'est l'immigration sauvage qu'elle provoque.

L'arrivée de Jantiff n'inquiète pas : ce vagabond poète et peintre venu d'Alastor 503 ne veut que contempler les paysages fascinants de Wyst.

C'est lui pourtant qui va découvrir la face cachée de l'utopie - marginaux, sorciers, esclaves - et qu'un complot se trame contre le Connatic...

Couverture de Tibor Csernus

Le livre d'or de la science-fiction
Presses Pocket N° 5097
  • Maître de la Galaxie (1951)
  • Personnes Déplacées (1953)
  • Quand se lèvent les cinq lunes (1954)
  • Le Papillon de Lune (1961)
  • Le Dernier Chateau (1966)
  • Nebula (1966), Hugo 1967
  • Alice et la cité (1974)
  • Le Tour de Freizke (1977)
Couverture de Laverdet
Liens :
http://www.jackvance.com/
Jack Vance sur wikipedia
PocheSF
LOGO SPIP Réalisé sous Spip Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net
Déclaré à la CNIL sous le n°1153442