rocbo menu


Croc du Diable , j’y vais !!!
N’plus fournir à l’ultra-gauche ses plus valeureux guerriers

dimanche 7 décembre 2008, par rocbo

Dans la même rubrique


Philippe Val à la tête de France Inter
Chapeau bas Obama
Pas de "J’aime pas" chez Facebook
La trouée de Bâle à l’honneur
Le Sarkophage
Joyeux anniversaire
Naponano hors la loi
Indignés made in france
SLM ou De la racine de toutes choses
C’est Inrocks ! c’est une pique ! c’est Imcap !
Ciblage des roms, la circulaire
La Nouvelle Revue d’Histoire
Le violon d’Ingres de Manuel Valls
Les handicapés et nous
Plus michard que Lagarde, tu meurs.
L’Europe ?... C’est Byzance !
L’école sécuritaire
Debord ? C’est tout BeNeF !
Histoire de l’immigration
Il paraît que Sarkozy parle de moi !
Sauvons Amina Lawal Kurami
Immense 11 janvier !
The French Democracy
La tragédie de Gaza
Discours de la servitude volontaire
C’est quand le bonheur néolibéral ?
Fin de Dany le rouge
Dettes publiques des états
La Nouvelle campagne de Michel-Édouard
La MIGE, Monnaie Locale

Articles récents
mardi 20 juin
Come on let’s tweet again
To hits, mise à jour au coup par coup
vendredi 16 juin
La MIGE, Monnaie Locale
Monnaie complémentaire du territoire creusois
dimanche 30 avril
Obsolescence d’un métier et de sa culture
Je suis tout juste bon à m’exhiber au cirque Pinder
dimanche 16 avril
Quand je ne tweet pas, je pouet !
Twitter et Mastodon sont dans un bateau ...
vendredi 24 mars
Twitter : Actualisation de mes tweets
Tous mes tweets sont accompagés d’images en copyleft
lundi 20 février
Intelligence Artificielle & Robotique
Nous avons toujours rêvé de construire des machines intelligentes,
mardi 14 février
+ de 100 nouveaux tweets en ligne
Les images de mes tweets sont en copyleft
samedi 21 janvier
Actualisation du site de mes tweets
Plus de 500 tweets illustrés archivés.
mardi 3 janvier
Site des rubriques de mes tweets
Mise en ligne de mes tweets classés par rubriques
mercredi 23 novembre
Fillon, bien plus à droite que vous ne pensez
Primaire de la droite


Enfin, c’n’est pas trop tôt, "Ils" ont décidés d’fermer l’centre d’entraînement commando de Givet, dans les Ardennes, (ouvert en 1963 par notre bien aimé général l’Argument) qui, sous couvert de résister aux "rouges" - chouffe la mechta au fond du talweg près d’l’arbre en boule - a, pendant près d’quarante ans et à raison d’une cinq-centaine de stagiaires par mois, formé la majorité du gros des troupes de l’ultra-gauche, de l’ultra-droite et de l’ultra-centre.
Votre serviteur (oui, le ptit gros teigneux) a passé, brillament en 1965, toutes les épreuves du CEC de Givet.

Trouvé sur le web : Lettre à un ami ORSEM
.../... À GIVET, donc, il y a l’escalade des falaises sur la Meuse ; heureusement que j’avais fait du rocher à Fontainebleau, au Saussois. J’ai pu impressionner mes jeunes en grimpant en tête avec armes et bagages sous la pluie battante. Il y a eu la piste du risque ; à l’époque, nous n’étions pas retenus par un mousqueton d’assurance, il fallait donc serrer les fesses et donner l’exemple.
Nous avons fait du combat de rues dans le village reconstitué de Charlemont, nous avons attaqué le fort de jour et de nuit, nous nous sommes évadés des souterrains par des passages bien compliqués et, le 8 décembre, je me suis baigné dans la Meuse - enfin, mon Capitaine m’a fait pousser à l’eau par mon Sergent-Chef Lacaze. Pour conclure cet agréable séjour, nous avons eu droit à un raid de trois jours dans les Ardennes sous la neige et par - 15° paraît-il, poursuivi par des hélicoptères et des chiens.
.../...

Si j’me rappelle bien, à l’époque, le stage soudure à l’arc n’était pas au programme ... m’enfin, pour le reste, et en dehors de ce que précise le texte précédent, le menu était copieux, qu’on en juge :

- stages survie > pose de collets, fabrication de fagots pour écrevisses, reconnaissance des champignons ...
- Fabrication d’engins incendiaires artisanaux de tous types
- Manipulation d’explosifs, fabrication de charges creuses...
- Minage, déminage de terrains, rues, maisons, appartements, meubles ...
- Pose, pendant le raid de trois jours, de charges (factices) d’explosifs sur des pylônes EDF, aiguillages et voies ferrées, écluses ...

Si MAM et ses services s’inquiètent d’un Julien Coupat, de ses amis, de ses écrits et des quelques 400 "ultra-gauchistes" (évaluation mamiste), que dire de l’effet que doit lui procurer les quelques 200 000 "commandos givetois" dispersés dans la nature et dont quelques-uns s’la pête avec leur RMI/RSA, leur retraite de nantis ou, plus simplement, avec leur salaire de ouf.

Be seeing you ! number six !!!


 

Bottes à nénés :
- Il est évident que l’Argument en question est Massu.
- Désolé de n’pas parler d’la formation des commandos à Mont-Louis/Collioure

 

Écrire à Julin Coupat
Julien COUPAT n° d’écrou 290173
42 rue de la santé 75014 PARIS

Dernières nouvelles

D’notre correspondante d’la Parisienne libérée :

 

Liens
- TIQQUN & Co
- Éditions La Fabrique
- Soutien aux inculpés du 11/11
- Écrits politiques ... ou, tout simplement, rocboratifs
- La Parisienne Libérée
A propos de Givet
- Le centre d’entraînement commando
- Lettre à un ami ORSEM

 



Les rubriques
7ieme art
Actualité & Société
Arts & Cultures
Arts graphiques
Comités de grève
Détente & Sorties
Droits
Économie Solidaire
Écrits & Textes rocboratifs
essai
Gestion des Droits Numériques DRM
Hadopi
Handicaps
Histoire
Histoire de la pédagogie
Histoire des techniques
Hoaxes, Spams, Virus & Cie
HTML & Cie
Hum[o/e]urs
Illustrateurs & auteurs de BD
Infonie
Informatique Alternative
L’Internet non marchand
Les Berçeaux de l’Histoire
Libertés immuables
Logiciels libres et/ou gratuits
LP Léonard de Vinci
Lutte
Macmania
Musique
Poleis
Productique
Réforme de l’orthographe
Requiescat in pace
Santé & Société
Sciences
Tester et utiliser Spip
Twitter
Typographie
Vie du Net

Hors Spip 
Astronomie, P.Bézier, L.Carroll 
Cinéma, Clio, Dessin de la lettre 
A.Gaudì, Graff à Marseille 
Géométrie secrète des peintres 
Hoaxes, HTML, Illustrateurs 
Le jeu de Marseille 
Joseph peintre, King-Kong 
Littératures, MacOs X 
Le musée de Rocbo 
Norton Commando W.M 
Science-Fiction, Sade, Siné 
Textes/Revues/Écrits politiques 
Typographie 

Vous avez dit blog ?
Ce site sous SPIP
n'est pas forcément  l'outil idéal
pour réagir à chaud 
à l'actualité. Un blog le permet. 
Héméralope phocomèle 
dites-vous ? en est le titre. 
C'est [ ICI


rocbo
Toc of Rocbo

Ex-enseignant déformateur


Flux RSS



5361 visiteur(s).
3 contribution(s).

Rassemblement pour la libération de Julien Coupat
On fabrique un épouvantail médiatique, par rocbo




Rassemblement pour la libération de Julien Coupat
6 mars 2009   [retour au début des forums]

Rassemblement vendredi 6 mars 2009 pour la libération de Julien Coupat. Rendez-vous à 14H devant la chambre de l’instruction, esc A, au Tribunal de Grande Instance de Paris (M°cité).

Ce vendredi 6 mars, après un nouveau rejet de la demande de mise ne liberté de Julien Coupat par le Juge des Libertés (alors qu’un autre Juge des libertés, dessaisis depuis, l’avait jugé libérable le 19 décembre 2008), la cour d’appel devra déterminer si ce rejet est fondé. Force est de constater que le dossier des mis en examens dans l’affaire dite « des sabotages de la SNCF » n’a cessé depuis novembre de se dégonfler, que les détenus ont été un à un libérés sans que jamais un seul nouvel élément à charge ne soit porté à la connaissance de la défense et a fortiori du public.

Julien Coupat est le dernier des neuf mis en examen dans cette affaire à être encore en « détention préventive », sous le chef d’inculpation de « direction d’association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste ». Ce chef d’inculpation relève du régime « criminel » et l’expose à une peine pouvant aller jusqu’à 20 ans de prison.

Nous considérons que les pouvoirs publics et l’institution judiciaire cherchent à ne pas perdre la face en reportant tout leur acharnement sur une figure de « chef » qu’ils ont eux-mêmes monté de toutes pièces. Nous appelons donc à un rassemblement pour exiger la libération de Julien et la fin d’un feuilleton politico judiciaire qui n’a que trop duré.

On fabrique un épouvantail médiatique
17 décembre 2008, par rocbo   [retour au début des forums]

En l’état actuel des informations disponibles, toute personne dotée d’un minimum d’esprit critique a la possibilité de faire quelques observations minimales à propos des interpellations à Tarnac et autres lieux. Ces observations sont simples, vite dites. Mais elles sont accablantes pour le tohu-bohu médiatique orchestré par la ministre de la police et pour ceux qui s’y sont joints.

Le retour de l’épouvantail... sur le mode de la farce
Première observation : à l’heure actuelle, le dossier de l’accusation contre les personnes interpellées ne tient pas debout. Pas l’ombre d’un aveu ou d’une preuve matérielle. Juste des rapports de police sur des comportements jugés suspects. Qu’un représentant du parquet présente comme une organisation « terroriste » le « Comité invisible », pseudonyme de l’auteur collectif (ou pas) d’un livre publié depuis un an et demi chez un excellent éditeur parisien, donne la mesure du sérieux des accusations.
On a comme l’impression de revoir, sur le mode de la farce, les constructions abracadabrantes des juges italiens des années 70 contre l’extrême gauche enfermée tout entière dans l’épouvantail terroriste. Et ce n’est pas le surgissement d’un « témoin sous x » qui va nous rassurer : l’usage des repentis racontant ce qu’on veut qu’ils racontent a déshonoré pour toujours une certaine « justice » transalpine.
Sera-ce le dernier moyen tenté par la police et la justice hexagonales pour échapper au ridicule d’une affaire qui pourrait se dégonfler bien vite ?

Deuxième observation : assimiler à du terrorisme des actes de sabotage pensés pour éviter tout dégât humain, est une bouffonnerie. Rappelons au passage que le sabotage a, depuis Emile Pouget, une longue tradition dans le mouvement ouvrier.
Et quand, naguère, des ouvriers menaçaient de répandre des produits toxiques dans un canal pour protester contre la fermeture de leur usine, on leur répondait en tendant des micros compassionnels, pas en leur envoyant des superflics cagoulés. Pour ne pas parler des nervis d’un syndicat agricole saccageant le bureau d’une ministre ou des viticulteurs détruisant la cargaison d’un pinardier. Personne à ce propos n’a parlé de terrorisme.

Quand MAM fabrique une « mouvance »...
Troisième observation : la fabrication de la « mouvance anarcho-autonome » par la ministre de la police et par les médias qui ont relayé sa parole sans aucun recul critique n’a été possible que grâce à l’extrême ignorance journalistique sur tout ce qui touche à la critique radicale du capitalisme.
Personne n’est obligé de connaître l’histoire de l’anarchie ni celle de l’autonomie ouvrière. On fera cependant observer que, pour des gens dont le travail est de parler des phénomènes de société, un effort de documentation ne serait pas de trop : si ces courants n’occupent pas le devant de la scène médiatique, ils furent comme des poissons dans l’eau dans quelques-uns des grands événements du siècle, de Mai 68 à l’automne chaud italien.
Événements qui ont profondément marqué la fin du siècle dernier et, sait-on jamais en ces temps de crise, qui pourraient bien connaître une nouvelle jeunesse, une nouvelle figure dans les années à venir.
L’Insurrection qui vient (dont le ou les auteurs, jusqu’à preuve du contraire, restent inconnus) est une œuvre complexe, profonde, éminemment discutable et criticable mais certainement pas réductible, en sortant deux phrases, à une espèce de pièce à conviction dans un dossier de police.

L’exemple de la résistance au battage médiatique est venu, comme toujours, d’ « en bas », du terrain de la vie réelle, des gens de Tarnac qui ont constitué un comité de défense. Il serait bon que ceux qui se chargent de nous informer aillent y faire un tour et répercutent aussi les voix dissidentes.

Serge Quadruppani, auteur de polars, publie, en ce moment dans Siné Hebdo et en feuilleton, Les Furieuses

Origine
Rue 89 • Mardi 18 Novembre 2008 publié sous le titre : Extrême gauche : on fabrique un épouvantail médiatique

LOGO SPIP Réalisé sous Spip

Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net

Déclaré à la CNIL sous le n°1153442