rocbo menu

Et moi et moi et moi

mardi 25 décembre 2001, par Testeur

Dans la même rubrique


Spip 1.8
Spip, Spams, Spoum
test de pétition
SPIP 1.9
Zone de test de Spip
Stylez vos messages
Base de Données de Spip
Longue vie à Spip !!!
Décoder un squelette SPIP

Articles récents
jeudi 21 septembre
Mes tweets font un tabac. Waarf, une fois.
1114 illustrations en copyleft
lundi 21 août
Vous niaisiez, j’en suis fort aise. Et bien twittez maintenant.
D’la mise à jour à l’appel
mardi 20 juin
Come on let’s tweet again
To hits, mise à jour au coup par coup
vendredi 16 juin
La MIGE, Monnaie Locale
Monnaie complémentaire du territoire creusois
dimanche 30 avril
Obsolescence d’un métier et de sa culture
Je suis tout juste bon à m’exhiber au cirque Pinder
dimanche 16 avril
Quand je ne tweet pas, je pouet !
Twitter et Mastodon sont dans un bateau ...
vendredi 24 mars
Twitter : Actualisation de mes tweets
Tous mes tweets sont accompagés d’images en copyleft
lundi 20 février
Intelligence Artificielle & Robotique
Nous avons toujours rêvé de construire des machines intelligentes,
mardi 14 février
+ de 100 nouveaux tweets en ligne
Les images de mes tweets sont en copyleft
samedi 21 janvier
Actualisation du site de mes tweets
Plus de 500 tweets illustrés archivés.


300 millions de petits chinois et moi et moi et moi ...



Les rubriques
7ieme art
Actualité & Société
Arts & Cultures
Arts graphiques
Comités de grève
Détente & Sorties
Droits
Économie Solidaire
Écrits & Textes rocboratifs
essai
Gestion des Droits Numériques DRM
Hadopi
Handicaps
Histoire
Histoire de la pédagogie
Histoire des techniques
Hoaxes, Spams, Virus & Cie
HTML & Cie
Hum[o/e]urs
Illustrateurs & auteurs de BD
Infonie
Informatique Alternative
L’Internet non marchand
Les Berçeaux de l’Histoire
Libertés immuables
Logiciels libres et/ou gratuits
LP Léonard de Vinci
Lutte
Macmania
Musique
Poleis
Productique
Réforme de l’orthographe
Requiescat in pace
Santé & Société
Sciences
Tester et utiliser Spip
Twitter
Typographie
Vie du Net

Hors Spip 
Astronomie, P.Bézier, L.Carroll 
Cinéma, Clio, Dessin de la lettre 
A.Gaudì, Graff à Marseille 
Géométrie secrète des peintres 
Hoaxes, HTML, Illustrateurs 
Le jeu de Marseille 
Joseph peintre, King-Kong 
Littératures, MacOs X 
Le musée de Rocbo 
Norton Commando W.M 
Science-Fiction, Sade, Siné 
Textes/Revues/Écrits politiques 
Typographie 

Vous avez dit blog ?
Ce site sous SPIP
n'est pas forcément  l'outil idéal
pour réagir à chaud 
à l'actualité. Un blog le permet. 
Héméralope phocomèle 
dites-vous ? en est le titre. 
C'est [ ICI


Testeur


Flux RSS



11260 visiteur(s).
23 contribution(s).

> Et moi et moi et moi, par bernard molinier
un test ?, par jc
nouvelle page, par cyrena
J’ai fait un rêve, par cyrena
et merde !!!, par devine
> Psiiiitt , toc toc ...., par fab-irene
> Il m’énerve, ce Cyrena ..., par fab-irene
> Et moi et moi et moi, par cyrena




> Et moi et moi et moi
23 avril 2006, par bernard molinier   [retour au début des forums]

Bonjour , je ne sais pas si je m’adresse ou il faut pour avoir le renseignement que je recherche !
je m’interesse un peu a la maçonnerie ,et je me suis toujours demandé pourquoi dans certains villages du Limousin et ailleurs, sur les pignons des maisons certaines pierres depassent !! A quoi servaient -elles ???
si quelqu’un peut éclairer ma lanterne je l’en remercie d’avance !! sinon pourriez vous m’indiquer a qui m’adresser ?
salutations
Bernard molinier

un test ?
5 avril 2003, par jc   [retour au début des forums]
gouttes

moi je veux bien participer à un test
<] :)
jc

nouvelle page
30 janvier 2002, par cyrena   [retour au début des forums]
http://www.multimania.com/unique/de...

humour is stick ...

J’ai fait un rêve
11 janvier 2002, par cyrena   [retour au début des forums]

absolument incroyable cette nuit ...
Il y avait de grosses transformations sur terre , mutations , raz de marées , enfin des trucs de ce style . Des tortues géantes sortaient de la glaise dans un torrent de boue et plein d’autres bestioles qui grandissaient , qui grandissaient et plus elles grandissaient , plus elles semblaient devenir carnivores et nous les humains , on devenaient de plus en plus petits et dévétus, ce qui fait que , y’avait des poules géantes aussi , on commençait vraiment à flipper sérieux là ( enfin moi surtout ) et au moment où ces monstres commençaient à nous repérer et se diriger vers nous ( l’angoisse ) une grande main au dessus de nous se mit à jeter des pièces de monnaie dans une grande soucoupe et là , à ma grande ( mais heureuse )stupéfaction , les gallinacées géantes se sont ruées pour manger ces pièces de monnaie et là , encore plus incroyable , ces monstres se sont transformés en ... TIRELIRES articulées en plastique ou en ferraille !!!! Autant vous dire que je me suis réveillé avec un profond soupir de soulagement , ouf !!! ;o)))
ps/ je me demande si c’est pas suite à ma contribution sur l’arnaque à l’euro des horodateurs !! ;o)

et merde !!!
6 janvier 2002, par devine   [retour au début des forums]

je veux et j’exige une explication simple , claire et honnête au sujet de l’ hypothétique suppression de ce forum !!!!
sans rigauler
yves

  • > et merde !!! arrêtes de râler :-))
    6 janvier 2002, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Si tu veux garder ce forum d’essai, pourquoi pas ?
    C’était un test que j’ai fait avec Maxou pour m’habituer, avant de re-ouvrir les tenues blanches.

    Mais si tu penses qu’il faut garder cet espace pour des publications qui déborderaient de trop du fofo FM, je suis entièrement d’acc ... cet espace t’appartiens à toi, à nous, avec, bien sûr, l’accord de notre druide ;-))

    Irène

    • j’râle pas !! ;)
      6 janvier 2002   [
      retour au début des forums]

      mais pourquoi ne pas en faire un forum de reflexion , de questions diverses , d’enrichissement culturel , de partage de ce qui nous plait ou nous déplait tous azimuts , c’est un peu ce qui s’était passé d’ailleurs avec cette contribution et travail sur Orphée , c’est pour celà que je l’avais publié ici , je pensais vraiment que c’était une bonne idée pour une fois .Je pense sincérement qu’Internet doit privilégier ce genre de création , de démarche . grosses bises et oui , mais parfois j’ai les glandes de voir ce côté tellement enrichissant noyé dans des discussions personnelles . Je n’ai absolument rien contre mais que chaque mode d’expression puisse avoir sa place bien propre et évoluer . J’ai encore trop en souvenir ce qui a , je pense , causé la fin des forums d’infonie où le côté bordelique et finalement totalement ininterressant et négatif a malheureusement écrasé la veritable idée ou vocation du "net" que beaucoup s’en faisait ou s’en font encore à juste titre . Voilà , je l’ai dit , surement maladroitement mais très sincérement .
      J’admire beaucoup ce que tu as fait et fait encore pour ces espaces de discussions , je voulais encore te le dire du fond du coeur . je remercie aussi rocbo pour son dévouement et son action , son travail , tout celà , je respecte , tu peux pas savoir ... pardonne moi si des fois , je demarre encore au quart de tour , mais c’est tellement précis dans mon moi à moi ... Et puis , tu sais , je forme des compagnons et donc , le première chose que j’essaye de leur faire rentrer dans le crane , c’est le respect de l’outil en priorité , on en parlera si tu veux , j’pourrais en ecrire des pages et des pages la-dessus , je le vis au jour le jour , je l’ai voullu ainsi et ne changerais jamais , ça je le sais .
      Yves
      cyrena

      Répondre à ce message

> Psiiiitt , toc toc ....
2 janvier 2002, par fab-irene   [retour au début des forums]

... ce forum provisoire va être supprimé.
Dites, les copains, voulez pas faire vos copiés/collés, et sélectionner ce que vous voulez mettre dans le forum des tenues blanches ?

Par petites doses, if you please, car l’ami Rocbo va s’arracher les cheveux :-))

Orphée irait bien aussi dans le forum de Rocbo : "Berceaux de l’histoire".

@ + et bonne année pleine de joie !
Irène

> Il m’énerve, ce Cyrena ...
30 décembre 2001, par fab-irene   [retour au début des forums]

... que j’aime !

C’est une zone de test, pas de texte !
Mais tu gardes tes textes au chaud, quand j’aurai fait l’intro du fofo en question : ce sera fait le 1er janvier 2002, promis ;-))

La règle du jeu sera de se respecter (pas de blême avec toi), de se poser de vraies questions, et d’être concits dans nos articles (faut penser au druide Rocbo qui va souffrir pour manager l’espace).
Mais on peut faire toute une série d’articles, et même ouvrir un forum provisoire sur un thème précis ...

Et Rocbo sera certainement d’acc pour un forum "ORPHEE", à moins que nous allions le squatter sur le fofo "Antiquité", ou les deux à la fois : quand on aime, on ne compte pas !

A + très bientôt, Yves, et bisous.

Irène

> Et moi et moi et moi
26 décembre 2001, par cyrena   [retour au début des forums]

ah ba mince , je voulais mettre une contribution , mais elle dépassait les 20 000 caractères !!! ;)

bon , je vais essayer d’en mettre que la moitié , un peu d’sérieux

08/10 17:21 cyrena :» » ORPHEE 1 & 2

Comme Pythagore a eu pas mal de succès, je vous envoie le début de mes petites recherches sur Orphée, sûrement un des pères spirituels de Pytha ... certains passages sont bien sur a lire entre les lignes ...
Merci à Edouard et Oswald

Orphée

Orphée souverain , immortel, couronné trois fois, dans les enfers, sur terre et au ciel . Les SEPT cordes de sa lyre embrassent l’univers et chaque corde répond à UN mode de l’âme humaine et contient la loi d’une science et d’un art .
Nous avons perdu la clef de sa pleine harmonie, mais les modes divers à nos oreilles n’ont cessé de vibrer.
L’impulsion qu’il communiqua à la Grèce se transmit à toute l’Europe qui en garde un profond ressouvenir, une secrète et invincible espérance .

Venue d’Orphée

Remontons un peu dans le temps et au temps de Moise, CINQ siècles avant Homère, TREIZE siècles avant LE CHRIST.
Les ténèbres de Kali sur l’INDE , jadis resplendissante ( voir RAM , RAMA ), la tyrannie de Babylone et l’anarchie en résultant , piétinait L’ASIE et envahissait le monde . L’EGYPTE encore très grande par ses prêtres et pharaons résistait mais son action s’arrêtait à l’Euphrate et la Méditerranée . MOISE , par sa voix divine et tonnante révèle dans le désert le principe de DIEU mais la terre n’avait pas entendu ses échos et la GRECE était profondément divisée en DEUX .
La MEDITERRANNEE et ses guirlandes d’îles avait été peuplée par la poussée d’une race blanche de Getes, Scythes et de Celtes primitifs . Coutumes et divinités multiples se succédaient dans les colonies de l’Inde ? l’Egypte et la Phénicie . La mer des Cyclades, appelée ainsi parce que ses îles forment un cercle, était sillonnée par les proues rouges des Phéniciens et les proues noires des pirates de Lydie. Dans leurs nefs, toutes les richesses de l’Asie, de l’Afrique, ivoires, étoffes, vases d’or, pourpres, perles et des femmes enlevées sur une cote sauvage .
On adorait Junon à Argos, Artemis en d’autres endroits. Aphrodite nait de l’écume des flots . Le culte d’ISIS égyptien est porté jusqu’ en Attique ( Athenes) sous la forme de DEMETER .
Une langue harmonieuse et facile, mélange de celte primitif, de zend, de sanscrit et de phénicien peignait la majesté de l’océan dans le nom de POSEIDON et le sérénité du ciel dans celui de OURANOS .
D’autres Dieux comme le APOLLON solaire, ZEUS le tout haut régnaient à l’intérieur des terres et les montagnes . Mais comme ces divinités se faisaient la guerre, ce n’étaient que temples ennemis, cités rivales, peuples divisés par le rite, l’ambitions de prêtres, rois, haines , jalousies et luttes sanglantes .

Le pays d’Orphée.

Seul en THRACE derrière la Grèce vivait une race forte de caractère de pâtres, guerriers ou poètes dans les vieux temples de CRONOS (père de Zeus). Une race forte de caractère, de beauté ou effrayante, grandiose ou laide dans le masque des méduses et antiques Gorgones. Cette contrée fut toujours considérée comme le pays saint par excellence, pays de lumière et véritable patrie des Muses . Des hautes montagnes étaient descendues la POESIE, les LOIS et les ARTS sacrés .

(note : pour Fabre d’Olivet , la Trakia symbolise chez les philosophes et historiens comme PLATON, PINDARE une région intellectuelle , la langue de l’allégorie et des Dieux )
POÏEÏS donna le verbe grec POÏEÏEN (créer) mais vient du phénicien PHOBE ( bouche, voix) et ISH ( être supérieur, dieu). L’étrusque AES ou AESAR, le Gallique AES, le scandinave ASE, le copte OS et l’égyptien OSIRIS ont la même racine .)

Mais a cette époque en Thrace, les prêtresses des cultes lunaires orgiaques et les prêtres détenteurs de la force du culte solaire se livraient une guerre à mort . Lutte antique des principes masculin et féminins ou se jouent les secrets du monde . De même que la fusion parfaite du masculin et du féminin constitue l’essence même et le mystère de la divinité, de même l’équilibre de ces DEUX principes peut seul produire les grandes civilisations.

Chevelure blonde, rythme nouveau, ORPHEE et la musique de son langage devait aller chercher asile en Samothrace et en Egypte ( déjà ! ! ; )).
Reçu et initié pendant VINGT ans, son retour en Thrace sous le nom de ARPHA ( celui qui guérit par la lumière) allait fonder une religion pacifique en alliant le Zeus Olympien et le Dyionisos céleste révélé en une âme religieuse au détriments des prêtresses .
Près des sources, au pied des montagnes ( mais n’est ce pas toujours le même Dieu que cherche l’homme quand il monte si haut, sinon pourquoi lui bâtirait il si péniblement une demeure dans la région des foudres et des vents ?) le temple de JUPITER s’élève maintenant au centre de l’enceinte sacrée . A l’entrée un péristyle parfait de QUATRE colonnes doriennes . Au zénith l’orage et le sacrifice du ciel apportera le feu aux prêtres, l’offrande, le baptême du feu et ses parfums .
Lin blanc, couronné, sceptre d’ébène et d’ivoire, ceinture d’or incrustée du cristal , c’est ORPHEE .

fin du premier acte

  • la suite
    26 décembre 2001, par
    cyrena   [retour au début des forums]

    Les jeunes initiés pâles, sont tremblants et ravis . Les yeux d’ Orphée sourient, il prend sa lyre et chante l’hymne du feu sacré :
    " replie toi jusqu ’au fond des chose pour t’élever au Principe des choses, à la Grande Triade " qui se transmettait par l’écriture et en ses échos sacrés.
    Ils y apprenaient comment vivre, rendre grâce à la nature, créer , procréer, épouser, marier le ciel à la terre, le masculin et le féminin retrouvé enfin et les hommes, divins.
    (note :Jésus croyait en l’institution sacrée du mariage, donc cette doctrine ésotérique ne s’était pas complètement perdue dans la nuit des temps. Le feu , l’eau : le secret du prophète. L’eau du baptisé, Jean Baptiste. Jésus en représentant le sanctuaire, la résurrection, le symbole retrouvé en une vie parfaite et exemplaire qui le déifiera, donnant aux hommes sa vie pour racheter les péchés des hommes de la terre. )
    Le feu mâle, semence de ZEUS, le feu créateur, sort du cœur et du cerveau de JUPITER et s’agite dans tous les êtres quand tombe la foudre.(MOISE , ce grand prêtre invoquait son dieu et se servait de la foudre aussi .)

    La lyre resplendit dans le ciel étoilé des constellations . Orion flamboie et les Gémeaux scintillent . Le ciel emporte la terre dans son rêve en un mariage divin . La Terre, l’Humanité et le Ciel .
    DE-ME-TER
    Orphée et sa lyre :
    " ZEUS est le plus grand. DYONISOS est son fils, son verbe manifeste, son esprit radieux, sa vivante intelligence. ZEUS fait le mélange de l’âme et du monde dans la coupe de la vie.
    " Replie toi jusqu’au fond de toi même pour t’élever aux principes des choses, a la grande triade qui flamboie dans dans l’éther immaculé. Consume ton corps par le feu de ta pensée, détache toi de la matière comme la flamme du bois qu’elle dévore. Alors ton esprit s’élèvera vers le pur éther des causes éternelles comme l’aigle au trône de Jupiter. Vois flamboyer Orion, scintiller les gémeaux et resplendir la Lyre. C’est le corps de l’Epouse divine qui tourne dans un vertige harmonieux sous les chants de l’Epoux. Regarde avec les yeux de l’esprit ( troisième œil ?) ; et tu verras sa tête renversée, ses bras étendus et tu soulèveras son voile semé d’étoiles . JUPITER est l’époux et l’épouse divine . Voilà le premier mystère ."

    Dionysos aurait quitté la terre en répondant au ciel, une nuit de contemplation, traversé ce ciel comme en un miroir et épousé ce ciel .
    (note de cyrena : pour la suite, afin de mieux comprendre, ce miroir céleste serait en fait peut être les mers )
    DIONYSOS était rentré dans le ciel , suivant son DOUBLE CELESTE, et avait aperçu dans la grotte d’une vallée ombreuse et parfumée, PERSEPHONE tissant un voile ou « ondoyaient » des images de tous les êtres. Devant la vierge divine, il s’arrêta muet de ravissement, mais les fiers Titans et les libres Titanides, les uns jaloux et les autres éprises d’un fol amour le mirent en pièces ! ! !
    Jupiter alors foudroya les titans et MINERVE prit le cœur de Dionysos pour faire le Soleil. Quand les pâles ombres auront rejoint le cœur flamboyant de Dieu, elles s’allumeront comme des flammes, et Dyonisos ressuscitera .

    C’était le mystère de mort .
    Voici celui de la résurrection, maintenant :
    " Les Hommes issus de la chair et du sang sont les MEMBRES éparpillés de DIEU, se cherchant et se tordant dans le crime et la haine, dans la douleur et l’amour a travers des milliers d’existences. Les initiés, sauveurs des âmes sont les HERMES des hommes en reconstituant ce corps vivant de la Divinité. Ils changent les larmes en sourires. " Dieu meurt en nous et en nous , il renaît "
    Ainsi parlait ORPHEE en grand pontife de Jupiter.

    Orphée aurait écrit pour ses initiés des ouvrages aujourd’hui disparus :
    Les Argonautes ( grand œuvre hermétique)
    Une Demetreide ( poeme dédié a la mère des Dieux)
    Une Cosmogonie, une théologie
    Le Voile ou le Filet des âmes ( art des mystères et rites)
    Un livre de Mutations ( chimie, alchimie)
    Les Corybantes ( mystères terrestres, tremblements de terre)
    L’Anemoscopie ( science de l’atmosphère, botanique naturelle et magique)
    Fin de la seconde partie .

    • et maint’nant et moi et moi et moi !!!
      26 décembre 2001   [
      retour au début des forums]

      08/10 23:21 arn :» Rép. à cyrena : Beau texte et en plus

      très interessant , la seule note (et je pése mes mots à cet endroit ) discordante est lorsque tu dis au début de ton texte < que nous avons perdu la clef de cette pleine harmonie > pas du tout et pour preuve commence a chercher les correspondances de l’univers- l’homme - le régne etherique puis le regne physique - le régne animal - le régne végétal - le régne minéral - et tu retrouveras les clefs de cette pleine harmonie et aussi tes propres notes perdues qui lancées sagement feront vibrer les autres sur les 7 plans des 7 notes de la Lyre .( Il n’y a pas de mystere ou alors si... de trops), des Pythies aux Pretresses de Demetere en passant par les Oracles de Delphes ou la pretresse avait son trone sur un trepied qui surplombait un gouffre de 33 mêtres de profondeur, partout où la connaissance est .. les notes sont connues
      @+

      09/10 07:36 cyrena :» Rép. à arn : je te remercie

      du fond du coeur . Bien sur certains initiés arrivent a retrouver cette clef pour ouvrir des portes a la lumiere ou en fermer d’autres aux tenebres , mais en general , l’humanité vient de passer une crise terrible, et elle n’est pas encore sortie de l’auberge . Je vais prier pour elle et les defenseurs de la Liberté, de l’Egalité et surtout de la F :.
      a bientôt ( avec Orphée :)

      09/10 11:16 fabermother :» Rép. à cyrena : En effet ...

      ... le kali-yuga n’est pas terminé : mais la Lumière commence à poindre.

      09/10 11:15 fabermother :» Rép. à cyrena : Orphée m’a inspirée ...

      ... et bien inspirée, de solliciter ta contribution :
      là, tu me donnes du bon pain blanc, et je vais lire ton texte avec l’attention qu’il mérite.

      Je reviendrai dialoguer sur Orphée avec toi.

      Bisou, cyrena.

      09/10 22:55 arn :» Rép. à cyrena : Quid !

      1 corde de l’Ame Humaine : la volonté par le Pouvoir - Dimanche - Sirius
      2 : L’Amour Sagesse - Jeudi - Neptune
      3 : l’Intelligence Active - Samedi Saturne
      4 ; L’Harmonie par le Conflit - Mercredi - Mercure
      5 : L’Intelligence Concrête - Vendredi - Venus ou Uranus
      6 : Le service - Mardi Mars ou Pluton
      7 : La Magie Rituelle - Lundi - Lune ou Uranus
      7 cordes, 7 puissances, 7 magies
      @ +
      Arn

      09/10 23:54 fabermother :» Rép. à arn : Et Jupiter ...

      ... où est mon Jupiter ?
      Et le Soleil ?
      Où est mon Soleil ?

      Voici une autre classification des 7 cordes :
      (hors Neptune, Uranus et Pluton, non détectés à l’époque, et Sirius n’étant pas pris en compte, puisque étant une autre système solaire).

      Dimanche - Soleil : pouvoir de la volonté créatrice - gloire du Seigneur
      Lundi - Lune : intuition, magie et ... goëtie - mélancolie du Seigneur
      Mardi - Mars : action et victoire - armée du Seigneur
      Mercredi - Mercure : initiation et connaissance - alchimie du Seigneur
      Jeudi - Jupiter : compassion et protection - amour du Seigneur
      Vendredi - Vénus : vie terrestre et nature humaine - victoire du Seigneur
      Samedi - Saturne : travail spirituel et métaphysique - repos du Seigneur

      Je te rend la harpe.
      Bisou

      PS : Le septième jour, le jour du repos de l’oeuvre de création du Seigneur, est bien le Samedi, jour du Shabbath.

      10/10 01:31 cobravif :» Rép. à fabermother : Les jours en chiffres...

      Semainier en arabe :

      Dimanche : al aHad (le un)
      Lundi : al ’ithnân (le deux)
      Mardi : ath tha lâtha’ (le trois)
      Mercredi : al ’arb:a (le quatre)
      Jeudi : al khâmis (le cinquième)
      Vendredi : al jum :â (le rassemblement)
      Samedi : as sabt (le repos) 10/10 18:37 fabermother :» Rép. à cobravif : précision ...

      ... merci pour ce semainier qui me paraît fort cohérent, mais veux-tu préciser à la néophyte que je suis :
      - pour le mardi : "ath tha" et "lâtha" ressemble à un répétition (atha en hébreu signifie : tu es) ?
      - pour le samedi : il s’agit bien de "as" et non de "al" ?

      Signé :
      Anne al ôgi en ce jour de sabt et qui t’embrasse

      10/10 23:41 cobravif :» Rép. à fabermother : Lettre solaires et lunaires.

      En principe, l’article en arabe est "al". Il s’écrit toujours ainsi. Mais il ne se prononce pas toujours ainsi. Ce serait trop simple.
      Un satellite, ou une lune se dit : qamar. La lune ou le satellite se dit :
      al qamar.
      Un soleil se dit : chams et le soleil s’écrit al chams et se prononce :
      ach chams. Le "L" de l’article s’analogise en prononciation avec certaines consonnes. Il reste lui-même et se prononce L devant les autres consonnes.
      Les consonnes qui influent sur le L de l’article s’appellent lettres solaires, celles qui laissent l’article se prononcer "al" s’appellent des lettres lunaires.
      Les consonnes solaires sont :
      t, th, d, dh, R, z, s, ch, ç, D, T, DH, l, n,
      Bien sûr en arabe, elles sont représentées par une seule lettre.

      Le trois devrait se dire : al thalâtha’ où le th est le th dur des anglais. Mais avec la règle de l’assimilation du "L" dite aussi de la nûnation, il se dit :
      ath thalâtha.

      Il n’y a pas de recherche particulière de signification ésotérique dans la nûnation ni dans le fait qu’on a une opposition lune soleil. L’intérêt de ces noms des jours est de montrer que les arabes considèrent le dimanche comme le premier jour de la semaine ; al aHad = le un.
      Et c’était ainsi avant l’islam.
      On prononce as sabt, au lieu de al sabt, pour le samedi. La racine "sbt" signifie "observer le repos" et "sabat" est la traduction en arabe de l’hébreu Shabbat.

      Voilà. Je serai absent de mon poste deux jours, je vais en France.
      Bises.

      16/10 02:03 spy03 :» Rép. à cyrena : Beau travail

      Ton écris me laisse dans le vague, quelques inexactitudes peu importantes donne un aspect un peu flou à ton ecrit...ce qui fini de le rendre exeptionnel, tres riche...je l’ai lu dans toutes ses lettres, et trouve ton travail formidable.

      Amicalement

      SPY03

      16/10 17:14 cyrena :» Rép. à spy03 : mais

      oh merci pour ton gentil mot ... en fait j’ai travaillé un peu par hazard sur orphée , etant un grand fan de Pythagore largement evoqué sur ce forum .
      en remontant un peu dans le temps j’ai découvert ( un peu redecouvert ) orphée ... je suis tres content que ce travail sur d’autres travaux t’ai plu a ce point ...et comme je le disais sur un autre forum, il ya une suite qui va bientôt arriver " Orphée et Eve "
      voila, j’espère que celà te plaira aussi .
      amitiés

      ORPHEE ET EVE

      Comme j’aurais aimé être , que j’aimerais , si j’en était digne, être devant lui , au milieu des autres initiés … mais c’était il y a si longtemps . Il y a si longtemps mais j’y pense si fort que je l’entends encore rayonnant avec toujours sa lyre d’ivoire et d’or a la main et je l’entends encore et encore de sa voix jeune et éternelle :

      « Vous tous qui êtes venus pour RENAITRE après les douleurs de la Terre et qui renaissez en ce moment, venez boire la lumière du temple, vous qui sortez de la nuit ! Venez vous réjouir ,vous qui avez souffert ! Venez vous reposer , vous qui avez lutté ! »
      « Le Soleil que j’évoque sur vos têtes et qui va briller dans vos âmes n’est pas le soleil des mortels ; c’est la pure lumière de Dionysos , le grand soleil des initiés . »

      Reprenant la lecture ( ou la lire, la lyre si vous préférez ) et observant le ciel :

      « L’étincelle Divine qui nous guide sur terre EST en nous et devient flambeau dans le temple , étoile dans le ciel , écoutez en le son et traversez le comme le fils de Dieu , Dyonisos l’a fait ( histoire de double céleste) ( au fait, nous reviendrons sur la racine étymologique de Dyonisos et celle de Jésus, ce sont les mêmes d’après la tradition ésotérique, j’entends par là, la science divine qui y était enseignée depuis Sumer et en Egypte ).
      Il a traversé le ciel et nous a amenés ici. Le chemin qui mène a ce temple est un chemin très long , mais vous êtes ici grâce a la lumière, la vérité, au son de Lyre, de ses sept cordes, grâce a Dieu et son Monde si profond, son Ciel et cette Terre qu’il nous offre pour chanter les louanges de sa mère, de cette terre et de ce ciel et de son père . »
      Se faisant plus grave, posant la lyre, bravant le ciel de ses éclairs :
      « Secours aux faibles ! Consolations aux souffrants ! Espérance à tous ! MAIS … Malheurs aux méchants et aux profanes car ils seront confondus ! Dans le fond de l’âme et de ses mystères, les méchants sont frappés de terreur et les profanateurs de mort ! ! »
      « Maintenant que Dyonisos ( dieu : en sumérien , Jésus selon la logique ésotérique ) à luit sur vous, j’invoque EROS céleste et tout puissant ( le monsieur sans viagra de l’époque) . Qu’il soit dans vos cœurs ! Vos amours, (puis baissant le ton) dans vos pleurs et vos joies . Aimez car tout aime ! Mais aimez la lumière et non les ténèbres ! Souvenez vous du but pendant le voyage ! Et maintenant chantez « EVOHE » !

      « Evohé ! » répondirent les initiés aux quatre coins du temple accompagnés par les cymbales de bronze.
      « EVOHE » répondait l’assemblée enthousiaste . Le cri de Dionisos, l’appel sacrée de la renaissance, de la vie, roulait et tonnait dans la vallée, répétée par quatre mille poitrines de bergers et de poètes, renvoyés par les échos de la montagne . Ce ciel qui avait donné le feu et la vie allait aussi donner l’eau et allaiter cette terre qui était devenue nourricière, elle aussi avec Dieu .

      Notes : Evohé se prononçait :Hé-Vau-hé . C’était le cri sacré de tout les initiés de l’Egypte, de Judée et ses esseniens, de la Phenicie et son peuple de marins, de l’Asie Mineure si mystérieuse et de la Grece treize siècles encore avant la naissance de Jésus Christ.
      Les quatres lettres sacrées Iod-Hê-Vau-Hê représentant Dieu dans sa fusion avec la nature, embrassaient la totalité de l’être, l’Univers vivant.
      Iod( Osiris) l’intellect créateur divin, l’éternel masculin qui est en tout, au dessus de tout, partout …et Hé-Vau-Hé représentait l’ETERNEL Féminin (ces quatre lettres se contractèrent en trois avec Orphée ? il n’est pas stupide de le croire ). EVE , Isis, La Nature , mêmes racines aussi .
      Comme Moise, Orphée réserva les sciences qui correspondaient a la lettre Jod ( Jove, Zeus, Jupiter , etc) et l’Idée d’Unité de Dieu aux initiés du premier degré, cherchant même à y intéresser le peuple par la poésie, les arts et leurs vivants symboles par contre Moise glorifiera âprement le Père, le dieu mâle et Orphée glorifiera ( aussi)
      EVE l’éternel féminin, la Nature engendrée et l’Humanité divine, naissante, renaissante .

      ( extraits d’ un défunt forum d’ infonie )

      Répondre à ce message

LOGO SPIP Réalisé sous Spip

Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net

Déclaré à la CNIL sous le n°1153442